En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Ergapolis : les projets territoriaux de deux équipes étudiantes vont s'affronter en finale

Info flash  |  Aménagement  |    
Ergapolis : les projets territoriaux de deux équipes étudiantes vont s'affronter en finale

Le compte à rebours est lancé pour l'équipe estudiantine Delta, qui participe à la 8ème édition du concours Ergapolis. Neuf étudiants d'horizons différents ont pour mission de projeter les îles de Mantes-la-Jolie (78) dans les mutations urbaines que connaîtra la ville jusqu'en 2030.

Leur projet d'aménagement, "Seine Symphonie", est jusqu'ici couronné de succès. En concurrence avec deux autres équipes, l'équipe Delta a reçu la préférence des élus de Mantes-la-Jolie pour le travail accompli et la qualité des recommandations.

Une première satisfaction qui permet aux étudiants de participer à la finale du concours qui se tiendra le 3 mai au Conseil régional d'Ile-de-France. En lice, une autre équipe victorieuse qui a travaillé sur un autre projet de territoire. Celui de la revitalisation du centre-bourg de Gaillon (27), une ville également située dans la Vallée de la Seine.

Cette édition du concours Ergapolis s'inscrit dans un appel à Manifestation d'Intérêt de l'ADEME, "transition écologique et valorisation économique", intégré au Contrat de Plan Interrégional Etat-Régions de la Vallée de la Seine. Plus généralement, le concours intéresse les collectivités sensibles au regard des futurs professionnels du développement territorial, et donne aux étudiants l'opportunité d'agir sur des cas concrets.

Concernant le projet de Mantes-la-Jolie, l'équipe Delta s'est constituée avec des étudiants de culture technique (AgroParisTech, CentraleSupélec, École d'Urbanisme de Paris…), mais aussi de culture marketing, avec l'Institut Supérieur de Communication (ISCOM).

"C'est la première année que le savoir-faire technique est soutenu par le faire-savoir des communicants", souligne Fannie Jacquemin, de l'ISCOM, dont l'école participe pour la première année au concours.

"Les spécialistes de l'équipe en urbanisme, architecture, paysagisme, aménagements durables et biodiversité ont posé les bases techniques de notre recommandation. Un soutien marketing a permis de décrypter les tendances sociétales, tandis que le volet communication a été mis en oeuvre pour bien communiquer auprès des donneurs d'ordre", précise l'étudiante.

Proposées aux étudiants par les responsables pédagogiques des écoles et un représentant d'Ergapolis, les missions du concours permettent la mise en oeuvre d'une équipe pluridisciplinaire et multi-horizon sur des projets réels.

Le concours Ergapolis est organisé par l'Institut Ergapolis, société de l'Economie Sociale et Solidaire. Les écoles engagées dans les projets territoriaux de la 8ème saison sont : AgroParisTech, CentraleSupélec, École d'Architecture de la Ville & des Territoires de Marne-la-Vallée, École Nationale Supérieure de Paysage de Versailles, École d'Urbanisme de Paris, Institut Supérieur de Communication de Paris (ISCOM), Telecom ParisTech, Université Paris Nanterre et UTC de Compiègne.

Partager