Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›

Déchets recyclables : diriger un centre de tri nécessite une forte connaissance en maintenance

Jean-Philippe Dufeu est directeur adjoint d'un centre de tri du groupe Paprec. Son usine traite 300 tonnes de déchets par jour. Limiter les arrêts de l'installation est essentiel. Il nous présente son métier à l'occasion du salon Pollutec 2023.

Interview vidéo  |  Déchets  |    

Le centre de tri, dont Jean-Philippe Dufeu est directeur adjoint, voit arriver 300 tonnes de déchets chaque jour. Le site compte 105 salarié·e·s qui fonctionnent en postes de 3 x 8, sur 24 heures, 5 jours sur 7. Le directeur adjoint est chargé de manager le personnel, de gérer les projets de fonds (notamment la démarche d'amélioration continue), de réaliser la veille réglementaire et d'assurer les fonctions support QSE au sein du site.

Son quotidien est rythmé par les aléas de fonctionnement de l'installation. Jean-Philippe Dufeu consacre en principe sa matinée au suivi des projets transverses. Ensuite, c'est dans l'usine qu'il intervient. Là, il fait un point avec les équipes, tout particulièrement avec les chefs de production et les responsables de la maintenance, pour identifier les points clés et trouver des pistes d'amélioration. « Sur un tel site, une heure d'arrêt est critique pour le bon traitement des déchets entrants », alerte-t-il. Les candidat·e·s aux postes de maintenance sont très recherché·e·s, avec des spécialités en électromécanique et hydraulique, détaille-t-il.

Titulaire d'une licence professionnelle en ingénierie et maintenance des systèmes automatisés, Jean-Philippe Dufeu est devenu directeur adjoint grâce à son expérience professionnelle variée et à ses connaissances techniques. Il a débuté comme coordinateur de maintenance et travaux neufs dans le secteur de l'environnement. Il a poursuivi son parcours dans l'agroalimentaire, comme chef de projets dans les systèmes d'informations en maintenance. Il a également été consultant en maintenance (GMAO-EAM) chez un intégrateur. Travailler dans l'environnement, en particulier dans le domaine des déchets, lui procure de la satisfaction, car il trouve du sens à son métier. « Il y a de belles possibilités d'évolution », se réjouit-il.

 
 
Nos marques :