En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer

Avec sa feuille de route 2023, Veolia dévoile quelle pourrait être sa politique de recrutement

La transformation digitale des métiers traditionnels et l'émergence de nouvelles activités orientent la nouvelle stratégie de Veolia, ouvrant des perspectives intéressantes en termes de carrière...

Article  |  Eau  |    
Avec sa feuille de route 2023, Veolia dévoile quelle pourrait être sa politique de recrutement

Dans l'annonce de sa nouvelle feuille de route pour 2023, Veolia donne une indication sur ce que sera sa politique de recrutement à venir. Le groupe, spécialisé dans la gestion de l'eau, des déchets et de l'énergie, mise significativement sur ses spécialités et de nouvelles activités.

Réinventer les métiers traditionnels de l'environnement grâce au digital

Dans le domaine de l'eau, Veolia souhaite par exemple se concentrer sur les process de traitement, plutôt que sur la partie construction / BTP des projets. En matière de gestion des réseaux d'eau et d'assainissement, ou en matière de recyclage des déchets plastiques, les perspectives sont à la digitalisation, grâce à l'appui de l'intelligence artificielle (IA) et de l'internet des objets (IoT).

À Nîmes, Veolia a récemment remporté un contrat de DSP en eau et assainissement, pour lequel il déploie, un tout nouveau système de pilotage digital de la gamme Hubgrade.

"Le système utilisera les données collectées sur le terrain (objets connectés, rapports d'interventions...) pour optimiser la gestion des installations et mieux prévenir les risques. Il intégrera également un outil de diagnostic en temps réel utilisant des caméras de dernière génération, la mise en place du télérelevé des compteurs d'eau, et l'intégration des prévisions météorologiques pour gérer l'impact des pluies et prévenir les inondations", explique Didier Bove, Group Chief Information Officer chez Veolia.

L'analyse de la Big Data issue des objets connectés comme les sondes de qualité d'eau ou les compteurs intelligents, l'IA, et le machine learning deviennent des leviers essentiels à la transition du secteur. Mis au service du traitement de l'eau, des déchets ou de l'énergie, ils permettent de superviser un réseau ou des process à distance. Idéal pour optimiser leur consommation, par exemple, ou encore améliorer le reporting auprès des clients.

Accélérer l'intégration du démantèlement nucléaire et le traitement des déchets dangereux

Pami les "nouveaux métiers", que le Groupe a l'intention d'accélérer, comme récemment annoncé dans le cadre du nouveau plan stratégique du Groupe Impact 2023, le démantèlement des centrales nucléaires et le traitement des déchets dangereux, notamment, auront le vent en poupe chez Veolia.

L'entreprise a déjà commencé à en intégrer certains dans ses activités, en particulier le démantèlement des centrales nucléaires. Veolia a récemment signé un partenariat avec EDF visant à développer conjointement des solutions de télé-opération pour démanteler les réacteurs Uranium Naturel Graphite Gaz (UNGG).

L'activité concerne aussi le traitement des déchets radioactifs par vitrification. Si le marché est naissant, Veolia structure déjà son offre en France et à l'international. L'entreprise souhaite en effet accélérer ses activités en matière de traitement des déchets dangereux, un des métiers les plus rentables du groupe. D'autant que les incinérateurs de déchets dangereux sont totalement saturés en Europe.

Entre la transformation digitale des métiers traditionnels et l'émergence de nouveaux métiers, la gestion de carrière dans le secteur de l'Environnement devra être active pour sécuriser son "employabilité". La formation continue, interne aux entreprises du secteur ou externe, sera un levier incontournable de la transition.

Lorine Toumia

Partager

 
 
Nos marques :