Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›

Ingénieurs TP, les métiers de la dépollution vous sont ouverts

Valgo, le spécialiste de la dépollution des sites et sols pollués, est en recherche d'ingénieurs. À défaut de trouver la perle rare avec une expérience dans ses métiers, son directeur des ressources humaines piste de nouveaux profils.

Interview vidéo  |  Aménagement  |    

En qualité de professionnel de l'ingénierie en général, ou d'ingénieur du secteur des travaux publics en particulier, est-il possible d'orienter votre carrière vers un poste en lien avec l'environnement ? La réponse est oui, selon David Bercoff, directeur des ressources humaines de Valgo - le spécialiste de la dépollution des sites et sols pollués.

« Tous les métiers classiques de la dépollution sont en tension », constate David Bercoff, rencontré à l'occasion du salon Talents For The Planet, « particulièrement les métiers d'ingénieur, tous ceux qui viennent nous assister dans les travaux de dépollution, la gestion des chantiers, l'encadrement, le management. Donc des postes d'ingénieur travaux, de conducteur travaux, de chargé d'affaires... ».

Devant la pénurie de profils spécialisés, idéalement expérimentés de quatre à cinq ans et avec « une première expérience du terrain », l'entreprise mise sur de nouveaux talents en quête d'impact positif sur l'environnement. « On ouvre le champ des possibles en cherchant des personnes qui connaissent l'ingénierie et qui vont pouvoir rentrer dans notre culture », explique David Bercoff.

Et ces nouveaux candidats, le directeur des ressources humaines est venu les chercher, ce mercredi 22 mars, sur le salon Talents for the Planet, le rendez-vous qui entend accélérer la transition écologique et sociétale autour des métiers et de la formation. David Bercoff est en recherche de profils issus des travaux publics, des professionnels qui veulent donner une autre dimension à leur carrière, « avec un peu plus de prise en compte de l'écologie », une volonté « de bien faire pour la planète à mettre en adéquation avec leur métier, qui reste un métier d'ingénieur classique ».

 
 
Nos marques :