En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Travaux publics : quel est l'impact des procédés durables sur les métiers ?

Info flash  |  Bâtiment  |    
Travaux publics : quel est l'impact des procédés durables sur les métiers ?

Le secteur des travaux publics (TP) s'adapte pour limiter l'impact environnemental des chantiers et des ouvrages. Notamment à travers l'utilisation des matériaux recyclés et de procédés durables, comme les travaux sans tranchées (plus respectueux des sols), l'utilisation d'éléments préfabriqués, la pose d'équipement producteurs d'énergie (panneaux photovoltaïques), par exemple. C'est ce qui ressort du Contrat d'études prospectives du secteur (2018-2025), engagé en 2018 par le ministère du Travail et la Fédération nationale des Travaux publics (FNTP), et publié le 27 mars 2019.

Ces évolutions s'accompagnent d'une généralisation des outils digitaux collaboratifs (en lien avec le BIM) et d'une standardisation des nouvelles méthodes de travail. Cela touche les métiers des TP à tous les niveaux. Les chefs de chantiers mettent en place un mode opératoire spécifique pour utiliser de nouveaux matériaux (de réemploi, par exemple). Le chef d'équipe explique aux compagnons comment utiliser une tablette pour se former. La réalité virtuelle est utilisée dans certaines formations pour généraliser les bonnes pratiques.

De compétences complémentaires s'imposent : conduite d'engins automatisés (voire autonomes), utilisation de drones, réalisation de travaux sans tranchée, pose de sondes et de capteurs, pose d'équipements producteurs d'énergie, etc.

Dans ce contexte, "de nouveaux métiers progressent dans les TP, constate Jacques Histel, responsable recrutement chez Citae. C'est le cas du métier d'Ingénieur bâtiment durable". Il intervient sur l'ensemble des certifications, démarches environnementales, etc.

Le "Responsable environnement chantier", est également très demandé. Il est en charge de toute la gestion environnementale en phase chantier et des clauses environnementales d'entreprises de travaux : conformité du chantier aux nuisances, assistances aux vérifications, diagnostics déchets, etc. "Le métier de "Diagnostiqueurs immobilier" spécialiste de l'amiante et des DPE (diagnostic de performance énergétique) est également en forte tension", précise Jacques Histel.

Elodie Buzaud.

Partager