En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Transition écologique : 600 salariés du BTP vont bénéficier de formations en Auvergne Rhône-Alpes

Info flash  |  Bâtiment  |    
Transition écologique : 600 salariés du BTP vont bénéficier de formations en Auvergne Rhône-Alpes

En Auvergne Rhône-Alpes, près de 600 salariés du BTP vont pouvoir bénéficier de formations pour s'adapter à la transition numérique et écologique en cours. Près d'1,5 million d'euros en provenance du Fonds social Européen (FSE), de l'Etat et des opérateurs de compétences (OPCO) seront mobilisés sur la période 2018-2020 pour financer ces formations. Elles s'inscrivent dans les objectifs du nouvel accord-cadre signé par les fédérations professionnelles du BTP de la région - FFB, FRTP, Capeb et Scop BTP - le 7 mars dernier.

A travers ce nouvel accord-cadre, les organisations professionnelles du BTP entendent aider les petites entreprises à former leurs salariés aux nouveaux enjeux de la transition numérique et écologique.

Les organisations professionnelles du Bâtiment sont convaincues de l'intérêt de développer les usages du numérique - et notamment de la maquette numérique - pour construire et rénover mieux, plus vite, moins cher… Les organisations des Travaux publics considèrent que la transition écologique passe par l'économie circulaire et la gestion des matériaux inertes issus des chantiers.

Les petites entreprises du BTP font cependant bien souvent face à des difficultés qui les empêchent de former leurs salariés : incertitude de calendrier, gros turn-over, problématiques de recrutement… Conséquence de quoi, elles se cantonnent aux formations obligatoires : sécurité, incendie, santé et hygiène.

"Le coût des formations non obligatoires, leur durée, le manque à gagner en l'absence du salarié, le formalisme administratif et l'approche théorique découragent", a constaté Laurence Parisot dans son sur rapport le Plan de programmation de l'emploi et des compétences (PPEC) remis le 19 février aux ministres de la Transition écologiques et du Travail. Des problématiques auxquelles ce nouvel accord-cadre offre une réponse concrète.

Elodie Buzaud.

Partagez sur…