En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Sulitest, le TOEIC du DD, nouveau standard de l'évaluation des connaissances ?

Le Sustainability Literacy Test, ou Sulitest, deviendra un prérequis diplômant à Kedge Business School à partir de 2021. Une première dans l'enseignement supérieur français qui pourrait créer des émules, y compris en entreprise.

Article  |  QHSE  |    
Sulitest, le TOEIC du DD, nouveau standard de l'évaluation des connaissances ?

Il est désormais très facile de justifier de ses connaissances en développement durable (DD). Le Sustainability Literacy Test, ou Sulitest, du même nom que l'association qui le porte, est un QCM de 50 questions en ligne. Il existe en plusieurs versions, huit langues et est mis à jour régulièrement. Lancé en 2014 en France et dans 25 pays, il s'adressait d'abord aux étudiants du supérieur. Chaque année, de plus en plus d'écoles et universités le proposent à leurs étudiants en début de cursus, pour dresser un état des lieux des connaissances. Elles sont 600 dans le monde, une centaine en France. Près de 100.000 personnes ont passé le test depuis sa création, 17.000 depuis juillet 2018. Notamment des étudiants des plus grandes écoles de commerce et d'ingénieurs de France, pas forcément spécialisées en environnement. Parmi elles : Grenoble École de management, l'Université Paris-Dauphine, l'EM Lyon, l'Essec… et Kedge Business School, à l'origine du projet.

Le TOEIC du développement durable

Aujourd'hui, tous les étudiants de Kedge Business School doivent passer le test lorsqu'ils entament leur cursus. Bientôt, ils devront le passer en fin de parcours. "Ce sera un prérequis diplômant à partir de 2021", indique Jean-Christophe Carteron, directeur de la RSE de Kedge et co-créateur du Sulitest avec Aurélien Decamp. Le conseil d'administration de l'école a acté l'intégration d'un score Sulitest dans la constitution des atouts pédagogiques de l'école. Les outils de mesure sont encore en phase de prototype. "Nous sommes en train de travailler avec les professeurs et les directeurs de programmes de Kedge pour savoir ce qui sera le plus pertinent : score minimum, progression entrée/sortie… Nous devrions être calés dans les mois à venir, prévoit Jean-Christophe Carteron. D'autant plus qu'une réflexion en cours au sein de la gouvernance de Sulitest devrait déboucher sur un mode certificat".

Le Sulitest, outil du nouveau réseau SDSN France

L'initiative pourrait bien s'étendre à d'autres écoles et universités. C'est l'ambition de Kedge Business School. "Nous souhaitons que le Sulitest soit étendu dans différentes universités et que ce soit un certificat au même titre que le TOEIC en anglais, explique Jean-Christophe Carteron. Si tous les établissements d'enseignement supérieur s'engagent sur ce genre d'outil, je crois que nous aurons vraiment fait bouger les lignes." L'école s'est récemment impliquée dans le lancement du réseau Sustainable Development Solutions Network France qui engage l'enseignement supérieur à accélérer la réalisation des 17 Objectifs de développement durable (ODD). Le test pourrait être utilisé dans ce cadre pour mesurer l'état des lieux des connaissances des étudiants de l'enseignement supérieur et permettre au réseau de mettre en place des initiatives pour remédier aux lacunes en la matière.

Futur prérequis diplômant pour les professeurs des écoles

Le Sulitest est également en passe de devenir un prérequis pour les nouveaux professeurs des écoles dans l'enseignement primaire. "Cette version du test est en cours d'élaboration par les étudiants du master 2 RSE, communication et environnement de l'université de Cergy-Pontoise, indique Jean-Christophe Carteron. L'idée, c'est de créer 10-20-30 questions auxquelles n'importe quel futur professeur des écoles devrait savoir répondre pour aller enseigner." Cette version devra au préalable être testée dans des centres de formation. "Nous souhaitons présenter l'initiative au prochain forum politique de haut niveau", précise Jean-Christophe Carteron. Ce forum est la plateforme centrale des Nations unies pour le suivi de l'examen de l'Agenda 2030 pour le développement durable et les ODD.

Le test disponible en entreprise

Kedge Business School et l'association éditrice du Sulitest travaillent également au déploiement du test à grande échelle. Il est déjà disponible pour les entreprises. Une quinzaine de sociétés ont déjà souscrit. Une version accessible aux individuels n'est pas exclue. "Des chercheurs d'Harvard travaillent actuellement sur la robustesse du test", précise Jean-Christophe Carteron. Les résultats sont attendus début 2019.

Partager