En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Socotec : 200 postes à pourvoir d'ici à la fin 2018

Socotec, acteur historique de la prévention des risques en construction, se réorganise et recrute massivement. 1.000 recrutements sont prévus pour 2018 et 2019. Une campagne de recrutement à nuancer selon la CGT.

Article  |  QHSE  |    
Socotec : 200 postes à pourvoir d'ici à la fin 2018

Socotec recrute 200 personnes d'ici à la fin de l'année. Fin 2018, l'entreprise spécialiste du risque aura ainsi recruté 1.000 collaborateurs en un an. C'est deux fois plus qu'en 2017. Un record. La tendance devrait se poursuivre en 2019 avec 1.000 recrutements prévus également. Sont à pourvoir : des postes de chargés d'affaires, de techniciens, de spécialistes, de formateurs, de commerciaux, de consultants, de managers et d'assistants commerciaux. Des contrats majoritairement en CDI. Ces recrutements sont répartis sur les cinq nouvelles filiales du groupe : Socotec Gestion, Socotec Equipements, Socotec Formation, Socotec Construction et Socotec Environnement. Ces deux dernières sont celles où "nous avons le plus de postes ouverts", précise Sébastien Botin, directeur des ressources humaines du groupe.

Une réorganisation contestée par la CGT

Socotec est en pleine réorganisation depuis le mois de juin, d'où ces nouvelles filiales. Et de nouvelles élections syndicales en cours. De quoi faire réagir la CGT qui dénonce une volonté de la part du groupe de se défaire de certains salariés en profitant de l'absence de représentants élus. "Sans représentant, impossible pour les syndicats d'agir", déplore Richard Le Tourneur, secrétaire général de la CGT-Socotec. Les élections syndicales devraient se finaliser début 2019. Pour faire pression, une cinquantaine de salariés a organisé une première journée de grève le 5 novembre 2018 près de Nantes. Deux autres journées d'action sont prévues les 3 et 21 décembre prochain.

Une entreprise historique qui se modernise

"La filialisation de nos activités vise à se recentrer sur nos métiers pour en favoriser le développement", explique Sébastien Botin, DRH en charge des 7.800 salariés du groupe, dont 4.700 en France. Il souligne qu'aucune procédure de la part de l'inspection du travail n'est en cours. "L'inspection du travail considère qu'il n'y a pas matière à agir", confirme Miroir Social dans un article publié le 20 novembre. "Socotec est une entreprise qui se porte bien sur le plan économique et dont l'effectif croît significativement, rappelle le DRH. C'est une société qui se développe avec de nouvelles offres, qui se modernise, ce qui peut effectivement générer un peu de tensions, un peu d'inquiétudes, parce que les transformations se font rapidement dans une entreprise qui historiquement n'a pas beaucoup bougé." Fondée en 1953, Socotec était détenue par ses collaborateurs jusqu'en 2008.

Retrouvez les offres d'emploi à pourvoir chez Socotec.

Partagez sur…