Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›

Les régies d'eau potable et d'assainissement recrutent pour appréhender les changements de périmètre

L'extension du territoire d'activité des grandes villes pousse à la reconfiguration de leurs régies de gestion de l'eau et influence les recrutements. Exemple avec Rennes Métropole par la voix de Boris Guéguen, directeur de l'assainissement.

Article  |  Eau  |    
Les régies d'eau potable et d'assainissement recrutent pour appréhender les changements de périmètre

À quels enjeux territoriaux une régie comme la vôtre est-elle confrontée ?

Boris Guéguen : À la suite de la loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles (Maptam), la régie d'assainissement de la métropole de Rennes doit désormais reprendre l'intégralité des compétences eau de 43 communes, au lieu de seulement six jusqu'à présent. En plus de remplacer des mutations et des départs en retraite, nous devons créer une quarantaine de postes en quatre ans.

Auparavant, notre activité était essentiellement centralisée dans la régie de Rennes. Cependant, avec l'extension de notre territoire jusqu'en zones périurbaines et rurales, nous avons été amenés à créer trois antennes pour coordonner nos actions. Nous recrutons par conséquent un responsable d'antenne. Chacun d'entre eux est un poste clé pour nous.

En quoi les responsables d'antenne sont-ils essentiels pour une régie qui s'agrandit ?

BG : Le responsable d'antenne constitue un intermédiaire entre la direction de la régie et les communes concernées pour ce qui a trait à l'exploitation des réseaux ou à la gestion de projets d'aménagement. Avoir des notions de conduite de projet s'avère donc incontournable, et si ces notions ont été appliquées dans plusieurs institutions, c'est encore mieux.

Quant à l'aspect technique, il n'est pas prédominant. Il pourra être acquis au fil de l'eau en interne, par le compagnonnage. Nous sommes assez preneurs de jeunes profils. Par exemple, notre première responsable d'antenne, en poste depuis l'an dernier, est une jeune femme d'environ 25 ans, titulaire d'un BTS « Gestion et maîtrise de l'eau ».

Sur quels autres postes vos besoins de recrutement se concentrent-ils ?

BG : Nous souhaitons former de bons binômes entre chaque responsable d'antenne et son gestionnaire des réseaux d'eau et assainissement, pour assurer le bon pilotage de projets d'aménagement urbain. Par ailleurs, nous recherchons des agents de conduite en stations d'épuration qui assureront une maintenance quotidienne. Il s'agit d'un métier dont le recrutement est compliqué, mais ne peut être évité.

_

Les métiers de l'eau vous intéressent ? Techniciens, ingénieurs, chefs d'équipe… Participez au job dating organisé à l'occasion du Carrefour de l'eau 2022. Rendez-vous les 29 et 30 juin, à Rennes, pour découvrir des opportunités de carrière partout en France. Toutes les informations sont ici.

 
 
Nos marques :