Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›

Paroles de recruteurs : « Le secteur des déchets est ouvert à des profils venant d'ailleurs »

Le secteur des déchets recrute de nombreux profils pour répondre à une activité toujours croissante. Porteurs de sens, ces métiers sont l'occasion de donner une nouvelle dynamique à sa carrière. Témoignage de Stéphane Gérard, DRH du groupe Paprec.

Interview vidéo  |  Déchets  |    

Plus de 12 000 collaborateurs, dont 2 000 nouvellement recrutés en trois ans, essaimés sur 200 sites dans toute la France, telle est la force de frappe du groupe Paprec aujourd'hui. Et cette dynamique est à l'image de l'ensemble du secteur des déchets qui recrute de nombreux profils : selon la Fédération du recyclage, 8 000 postes restent à créer dans ce secteur d'ici à 2030, pour compléter les 33 800 en activité.

Quel que soit le poste – valoriste, chauffeur ou responsable logistique –, les métiers du déchet sont porteurs de sens et couvrent des services considérés comme essentiels, même – surtout – en temps de crise. Une ombre demeure cependant au tableau : le déficit dans le nombre de profils qualifiés en maintenance industrielle. Alors que les usines de traitement des déchets gagnent en technologie. « Il nous faut donner à voir ce qu'est aujourd'hui une chaîne de tri », et toute la technologie qu'elle implique, estime Stéphane Gérard, directeur des ressources humaines du groupe français spécialisé dans le tri, la collecte et le recyclage des déchets, sur notre plateau lors de Pollutec 2021.

 
 
Nos marques :