En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Formation : la plasturgie lance son CQP pour améliorer le sourcing matière

Info flash  |  Déchets  |    
Formation : la plasturgie lance son CQP pour améliorer le sourcing matière

Les compétences dans les entreprises de la plasturgie évoluent sous le coup des difficultés d'approvisionnement. La fonction d'acheteur de matières plastiques prend un rôle stratégique. Dans les entreprises du secteur, 40% du chiffres d'affaires sont investis dans l'achat de matières premières. Avec la pénurie des ressources, l'intégration de matières premières recyclées dans les achats deviendra incontournable.

Dans ce contexte, la branche lance le premier Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) pour accompagner la montée en compétences des acheteurs de matières plastiques. Le nouveau CQP s'adressera particulièrement aux PME, souvent démunies sur ce poste. Avec un effectif moyen salarié de 36 personnes, en 2017, les PME dominent le secteur de la plasturgie.

Accessible uniquement au titre de la formation continue, le CQP offrira un parcours à la carte à chaque salarié acheteur, nouveau ou déjà en poste. De fait, les profils d'acheteurs de matières plastiques sont rares sur le marché de l'emploi : les personnes sont soit des experts en plasturgie sans la compétence commerciale, soit des acheteurs sans connaissance spécifique sur le plastique, relève Bastien Hervé du Penhoat, Directeur de la Formation à la Fédération de la Plasturgie et des Composites.

Pour concevoir un parcours de formation équilibré, la formation mise sur des partenariats entre écoles d'ingénieurs, pour la compétence technique, et écoles de commerce, pour la compétence achat. Plusieurs écoles ont manifesté leur intérêt à accueillir le CQP, et notamment : Ecole nationale supérieure des Mines de Douai, Institut Supérieur dédié à l'industrie de la Plasturgie (ISPA) à Alençon, ou encore INSA Lyon.

Premier du genre, le CQP “Acheteur en Plasturgie et Composites” s'intégrera notamment dans une logique de diversification de l'approvisionnement à la faveur des ressources recyclées. Un sujet d'autant plus d'actualité avec l'extension des consignes de tri des matières plastiques, qui aboutit à la modernisation des centres de tri. Dernier en date : le centre de Suez, à Limeil-Brevannes, où les déchets plastiques transformés en granulés de PET recyclé pourront servir de matière première pour de nouveaux produits.

Parmi les points du programme de la formation : veille sur le marché des matières, analyse de la qualité et des coûts de la matière, ou encore sécurisation de la disponibilité matière. La formation se découpera en 3 blocs de compétences : analyser la demande interne de matières à sourcer • définir la stratégie internationale des achats • mettre en œuvre la gestion opérationnelle des achats.

Le 1er parcours devrait ouvrir en septembre 2018. Son inscription au RNCP permettra le financement de la formation pour les salariés. Une VAE sera également possible pour les acheteurs plus expérimentés.

Partagez sur…