En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Le photovoltaïque recrute des chefs de projets et techniciens de maintenance

Les perspectives du photovoltaïque en France sont bonnes. Les besoins en chefs de projets et techniciens de maintenance se font sentir. Métiers, profils, formations… Décryptage par Benoît Roux, responsable développement et acquisitions chez BayWa r.e.

Interview vidéo  |  Energie  |    

Le solaire photovoltaïque français recrute. Le secteur est en forte progression depuis quelques années. Le volume de nouveaux raccordements a atteint 862 MW en 2018. A 52 euros par mégawattheure pour les centrales au sol, le prix frôle celui de l'électricité conventionnelle. La filière a été reconnue comme "compétitive". Et ce n'est pas fini : la PPE prévoit une multiplication des capacités du PV par 5 à 6 d'ici à 2028. Ce qui ferait passer la puissance du PV en France de 9 GW à 35 GW.

De nouveaux parcs solaires à construire

Dans ce contexte, les entreprises du secteur se mobilisent pour remporter les appels d'offres de la CRE. Elles recrutent en conséquence pour prospecter et construire les nouveaux parcs. Ces entreprises, comme BayWa r.e - qui a quatre nouveaux parcs à construire sur le territoire d'ici à 2021 - recherchent des chefs de projets, et des techniciens de maintenance. Aussi bien pour des projets au sol, flottants ou sur ombrières de parking.

Les missions du chef de projet solaire

"Les chefs de projet développement solaire ont pour mission (...) d'identifier de nouveaux sites propices au développement de centrales photovoltaïques, de sécuriser ces sites auprès des propriétaires fonciers, de faire le lien avec les collectivités d'implantation et de porter l'ensemble des études pour la conception, détaille Benoît Roux, responsable du développement et des acquisitions chez BayWa r.e. Par la suite, ils sont chargés de déposer les demandes d'autorisation administratives auprès des services de l'Etat et de suivre l'instruction de ces demandes."

La connaissance du territoire, un vrai plus

Les profils recherchés pour accéder à ces postes de chefs de projet solaire sont des Bac+5 formés dans les métiers de l'environnement et/ou de l'aménagement du territoire ainsi que des ingénieurs. La capacité à gérer un projet est primordiale. La connaissance des territoires concernés par les projets est un véritable atout.

Après la construction, la maintenance

Pour assurer la maintenance des parcs existants et des parcs à venir, les entreprises du secteur recrutent également massivement des techniciens de maintenance. Les Bac+2, Bac pro ou BTS en électrotechnique ou électricité sont les plus recherchés.

Des entreprises qui s'étoffent

Entre les profils de chefs de projet et de techniciens de maintenance, au vu de la croissance de leurs effectifs, les entreprises du secteur sont également amenées à étoffer leurs équipes en profils managériaux et fonctions support, ouvrant leurs recrutements à des profils issus d'autres secteurs. L'anglais est un véritable plus, voire même une compétence attendue, dans le photovoltaïque, marché international.

Propos recueillis par Sébastien Trollé.

Partager