Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›

Paroles de recruteurs : « L'ingénierie environnementale a besoin de nombreux talents »

Eau, qualité de l'air, climat… L'ingénierie environnementale cherche à limiter les impacts des activités humaines sur l'environnement. Des métiers très demandés, selon Jean-François Kalck, responsable de la compétence environnement chez Artelia.

Plateau TV  |  QHSE  |    

Toute activité humaine, que ce soit une infrastructure routière ou un site industriel, a des impacts sur son environnement. Pollution de l'air, bruit, émissions de gaz à effet de serre, la réglementation encadre ces activités pour en réduire les impacts. Mais c'est surtout à l'ingénierie environnementale de trouver les solutions technologiques ou organisationnelles pour éviter, réduire ou compenser les effets.

Ces profils d'ingénieurs sont très recherchés par les entreprises qui ont des projets à mener ou par les cabinets qui les accompagnent, et nombre d'entre eux peinent à recruter. C'est le cas d'Artelia, un groupe d'ingénierie présent dans 40 pays. Avec ses 6100 salariés, il intervient sur cinq marchés : bâtiment, industrie, énergie, mobilité, eau. Ses besoins en recrutement sont constants : 300 postes en 2021. Pour en savoir plus sur les profils recherchés et les formations à suivre, retrouvez l'interview de Jean-François Kalck, responsable de la compétence environnement chez Artelia, rencontré à l'occasion du salon Pollutec 2021.

 
 
Nos marques :