En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

HSE : quel est l'impact de la spécialisation des fonctions sur les recrutements ?

De plus en plus, les grands groupes scindent les services Hygiène Sécurité Environnement (HSE) par spécialité. Quel impact sur les recrutements dans le secteur ? Sur les compétences recherchées chez les candidats ? Réponses.

Article  |  QHSE  |    
HSE : quel est l'impact de la spécialisation des fonctions sur les recrutements ?

D'un service, on passe à trois. "Les grands groupes scindent de plus en plus les services HSE par spécialité", constate Solène le Baut, associée senior chez Michael Page. Une tendance que l'on doit à l'accumulation et à la complexification de la réglementation et des certifications dans les domaine de l'Hygiène, de la Sécurité et de l'Environnement depuis une vingtaine d'années. Pour rappel, l'entreprise Favi était la première entreprise certifiée ISO 9001 (qualité) en France en 2002. Aujourd'hui, près de 35.000 entreprises ont obtenu la certification et 7.000 sont certifiées ISO 14001 (environnement).

Un master spé ou une école d'ingénieurs ?

Cette tendance à la spécialisation incite les entreprises à être de plus en plus exigeantes dans leurs recrutements d'ingénieurs et de responsables HSE. "Le métier s'est professionnalisé, indique Solène le Baut, il existe désormais des formations spécifiques." Les recruteurs recherchent donc en priorité des candidats diplômés d'un master spécialisé en HSE ou des ingénieurs généralistes qui ont déjà évolué sur des fonctions HSE.

Des expériences concrètes sur des sites classés

"Les entreprises sont de plus en plus attentives aux expériences des candidats", précise la recruteuse. Ils cherchent des éléments très concrets dans les candidatures : "des expériences de certifications déjà menées, de travail sur sites Seveso ou en relation avec des instances internes (CSE, comité de direction) ou externes (préfecture, riverains, DREAL, etc.)", détaille Solène le Baut.

Misez sur les soft skills

"Le relationnel est également devenu une compétence essentielle chez les professionnels HSE, ajoute-t-elle. Les entreprises ont besoin de collaborateurs diplomates, bons en négociation et en communication." Et pour cause : les responsables HSE ont de plus en plus de projets d'investissement à gérer et de comptes à rendre, notamment en matière d'investissement socialement responsable (ISR). Signe que cette fonction, en plus de gagner en technicité, devient toujours plus stratégique.

Partager