En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer

Crise sanitaire : les missions des animateurs Eau soutenues localement

Véritables ambassadeurs de terrain pour préserver la ressource en eau, les animateurs Eau ont dû différer certaines de leurs actions. Avec le soutien des agences de l'eau qui ont maintenu les financements lorsque justifié.

Article  |  Eau  |    
Crise sanitaire : les missions des animateurs Eau soutenues localement

Le contexte Covid-19 a ralenti les missions des "animateurs Eau", au point où des mesures d'assouplissement des conditions de paiement de leurs missions ont dues être mises en place. Car les réalités de terrain n'ont pas permis à ces "ambassadeurs" de la problématique Eau des territoires, de réaliser certains de leurs objectifs fixés en concertation avec l'agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse (RMC).

Recrutés localement par les collectivités

Les "animateurs Eau" sont une composante importante des programmes d'actions pour la préservation des milieux aquatiques et, de la ressource impulsés et financés par les agences de l'eau. Des programmes établis en concertation avec l'ensemble des acteurs de l'eau - collectivités, agriculteurs, industriels, associations - tous parties prenantes et décisionnaires des comités de bassin.

"Les animateurs Eau contribuent à la réalisation des objectifs de bassin. Ils sont recrutés par les collectivités compétentes localement. Les parties prenantes définissent ensemble, avec l'aide des animateurs Eau, les moyens de mettre en oeuvre et d'atteindre des objectifs communs. Cette concertation peut aboutir à un contrat de milieu - de rivière, de baie, de nappe-ou de bassin versant", explique Hélène Flachon, experte animation et éducation à l'agence de l'eau RMC.

Pour protéger et reconquérir la qualité de la ressource en eau

La finalité des missions d'un animateur Eau est de protéger et reconquérir la qualité des milieux aquatiques et de la ressource en eau. Ses missions s'inscrivent dans le cadre du schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) .

Dans ce but des financements alloués par les agences de l'eau sont répartis par catégorie de missions. En 2019, l'agence Rhône Méditerranée Corse a accompagné l'action terriroriale autour de 5 missions prioritaires :

• gestion et restauration des milieux aquatiques et des zones humides (42% du budget)

• animation du Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux (15%)

• gestion des captages prioritaires (10%)

• gestion quantitative de la ressource (8%)

• mise en oeuvre des opérations des collectivités et des industriels (6%)

Et faire émerger des projets auprès des parties prenantes

Les actions mises en oeuvre par les animateurs sont ensuite concrétisées localement par les collectivités, les industriels, agriculteurs… ou par les associations qui sensibilisent également le grand public aux enjeux de l'eau. Pour la région Rhône-Alpes, les associations ARRA2 (association rivière rhône-Alpes Auvergne) ou l'Ascomade (association pour la maîtrise de déchets de l'eau et de l'environnement) ont une compétence d'animation du réseau des « animateurs eau ».

Le rôle de l'animateur est de coordonner et d'encadrer les actions mises en oeuvres localement par ces acteurs. Le tout en s'appuyant sur des compétences techniques et une vision transversale de la gestion de l'eau. Il permet ainsi de faire émerger leurs projets. "Pour l'année 2019, 500 ETP (équivalent temps plein) d'animateurs Eau ont été financés dans le cadre du 11ème programme d'intervention de l'agence de l'eau RMC (2019-2024)", conclut Hélène Flachon.

Cette mesure d'assouplissement "exceptionnelle" des financements à l'égard des animateurs Eau, bénéficie à toutes les structures publiques et privées, ainsi qu'aux associations impliquées sur les territoires.

Lorine Toumia

Partager

 
 
Nos marques :