Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›

Les chantiers de reboisement, une opportunité pour l'insertion professionnelle

Dans le cadre de la stratégie nationale pour le renouvellement forestier portée par le plan de relance, de nombreux chantiers de reboisement vont s'ouvrir à l'automne prochain. Une nouvelle occasion de développer l'insertion par l'activité économique.

Article  |  Biodiversité  |    
Les chantiers de reboisement, une opportunité pour l'insertion professionnelle

Dans le cadre de son plan de relance, la France va planter 50 millions d'arbres afin de renouveller sa forêt. Celle-ci est en effet affectée par les changements climatiques et les parasites. 150 millions d'euros vont ainsi être mis à la disposition des communes forestières et des propriétaires privés pour reboiser de nombreuses parcelles.

La reforestation fait appel à des activités de préparation de terrain (débroussaillage, dégagement de plantation, élagage, coupe et bûcheronnage) et de plantation et entretien de jeunes boisements. Ces chantiers vont se déployer dans toute la France au cours de l'automne 2021, au travers de 35 opérateurs sélectionnés par le ministère de l'Agriculture. Dans ce cadre, les structures de l'insertion par l'activité économique (IAE) vont être fortement sollicitées pour proposer à des personnes éloignées de l'emploi de profiter de cette hausse d'activités pour remettre le pied à l'étrier. « Les métiers du vivant et de la préservation de notre environnement permettent à des personnes fragilisées de retrouver des repères au contact de la terre, d'apprendre des gestes et de se sentir utiles à la société », estime Brigitte Klinkert, ministre déléguée chargée de l'insertion.

Ces structures accompagnent déjà plus de 30 000 salariés en insertion sur les métiers de l'environnement, répartis sur cinq métiers principaux : bûcheronnage et élagage ; entretien des espaces naturels ; aménagement et entretien des espaces verts ; protection du patrimoine naturel et sylviculture. Ainsi en 2020, 200 projets à vocation environnementale portés par des structures de l'IAE ont été soutenus prévoyant la création de 1 750 nouveaux emplois. En 2021, 275 projets verts en cours d'examen pourront conduire à la création 2 600 emplois supplémentaires.

Avec cette dynamique forestière, de nouvelles opportunités s'ouvrent. Les propriétaires forestiers individuels et leurs mandataires sont donc incités à faire appel aux structures de l'IAE en vue des chantiers de l'automne prochain.

 
 
Nos marques :