Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›

Les recrutements dans l’hydrogène deviennent réalité… au profit des ingénieurs

Travailler dans l’énergie et donner du sens à sa carrière ? C’est possible avec la filière hydrogène qui vise le bas carbone et la transition énergétique. Les premiers recrutements concernent les ingénieurs. Décryptage avec borea, cabinet de recrutement.

Jean-Philippe BURTIN Trois questions à…
Jean-Philippe BURTIN,
CEO borea group

La dynamique des recrutements dans l’hydrogène est-elle enclenchée ?

Oui. À l’échelle du cabinet borea, spécialisé dans le sourcing RH pour la transition énergétique, les recrutements dédiés à la filière hydrogène représentaient 5% des missions en 2020 et 10% en 2021. Nous tablons sur 20% des missions du cabinet en 2022, avec un minimum de 20 recrutements de prévus.

Actuellement, la filière recrute quasi exclusivement des ingénieurs qui auront pour mission de lancer les premiers projets en hydrogène décarboné. borea s’intéresse particulièrement aux profils qui ont une expérience dans les énergies vertes ou gazières. Nous commençons à placer des profils expérimentés de l’hydrogène conventionnel sur le marché de l’hydrogène vert, bien plus porteur de sens.

Les métiers de l’exploitation de site ou de la maintenance industrielle seront à la hausse d’ici à 3 ans seulement, une fois les infrastructures livrées. Il faut se former dès aujourd'hui à ces métiers.

Quels postes vont recruter le plus dans les mois à venir ?

Les postes prioritaires concernent les business développeurs chargés de contractualiser les projets en hydrogène avec de grands donneurs d’ordres, publics ou privés. Je pense aux collectivités désireuses de développer l’économie de l’hydrogène autour de projets phares tels que l’implantation d’électrolyseurs et d'infrastructures dédiées. Mais aussi les secteurs industriels énergo-intensifs ou les transporteurs qui attendent beaucoup d’un mix énergétique décarboné. La connaissance des dynamiques locales est un atout pour les nouvelles recrues, de même que la maîtrise de la commande publique ou des systèmes de financement public-privé.

Les chefs de projets H2, plus opérationnels, sont également recherchés. Notamment ceux qui ont déjà développé des projets éoliens ou solaires. Nombre de centrales EnR désirent s’équiper de modules de production / stockage d’hydrogène pour compenser la variabilité de leur production. Outre la maîtrise technique de l’hydrogène et des méthodes de développement de projet, ces ingénieurs doivent aussi maîtriser la réglementation ICPE et les relations avec l’administration.

Enfin, nous recherchons des responsables techniques hydrogène, davantage portés sur l’innovation, destinés à accompagner l’amélioration des process et à optimiser l’outil de production H2. Ils seront majoritairement recrutés par des pure players high-tech de l’hydrogène, de la startup à l’entreprise de taille intermédiaire, ou par des centres de R&D.

Vous avez abordé le sujet de la formation… comment s’y prendre justement ?

Le nombre de profils disponibles pour la filière de l’hydrogène est insuffisant. Aujourd’hui, nous recrutons des ingénieurs de formation généraliste avec une option EnR / H2 de plus en plus fréquente dans les programmes. Pour leur part, les formations 100% spécialisées en hydrogène sont rarissimes et complexes à monter car l’activité H2 est exigeante sur le plan réglementaire et technique. Mais elles commencent à exister. Les premiers diplômés "hydrogène" apparaîtront sur le marché de l’emploi en 2024… borea est sur les rangs pour les accueillir.

Une autre voie vers l’hydrogène consiste à former les profils en quête d’évolution chez les gaziers traditionnels : les propriétés du H2 sont spécifiques, de même que la réglementation et les précautions d’implantation, mais les équipements et les infrastructures sont généralement similaires à d’autres gaz. Les acteurs de la formation professionnelle sont attendus sur ce volet pour parvenir à pourvoir les 100 000 créations d’emplois directs d’ici à 2030.

L'équipe borea se fera un plaisir de renseigner les visiteurs du Campus Emploi Formation sur HyVolution - le salon des pros de l'hydrogène, les 11 et 12 mai 2022 à Paris. Le Campus, organisé par Emploi-Environnement, sera dédié à l'orientation et à la gestion de carrière par rapport aux opportunités de la filière de l'hydrogène.

Fondé en 2015, borea est un pôle de talent acquisition, acteur des énergies renouvelables. Son équipe d'experts accompagne les entreprises dans la recherche des meilleurs profils pour des postes parfaitement analysés et décryptés.

Partager

Alerte mail

Recevez gratuitement les offres par email

 
 
Nos marques :