En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Transports : la transition énergétique crée des emplois nouveaux en France

Info flash  |  Transport  |    

Le fabricant BYD, leader mondial chinois du bus électrique, développe de grandes ambitions sur le sol français. A Beauvais (Hauts-de-France), le constructeur implante une usine flambant neuve sur un ancien site Michelin, après avoir implanté son siège social à Paris, en mai 2017.

A la clef, la production de bus électriques et d'autocars de tourisme. Premier marché national d'Europe, la France éveille l'appétit du géant asiatique. BYD anticipe même la progression des ventes de bus électriques dans toute l'Europe. Et il compte bien avoir sa part du marché.

Avec l'usine de Beauvais, le constructeur se donne les moyens de ses ambitions. Sur ce site de 80 000 m² - dont 32 000 m² occupés par l'usine et les bureaux -, il a investi près de 10 millions d'euros. Avec l'objectif, à l'issue de cette première phase de développement, d'acquérir une capacité annuelle de production de 200 bus…

Quand l'étape initiale sera atteinte, l'usine comptera 100 collaborateurs, dont 60 travailleront à la production. Le recrutement commercial, vente et après-vente a déjà commencé. Celui du personnel de production a lieu en septembre 2017. Et les embauches vont se multiplier à tous les niveaux. D'ici mars 2018, BYD France prévoit de recruter 80 salariés sur des postes de production, techniciens, ingénieurs, managers et personnels de bureau.

Pour certains postes clefs, en lien avec les spécificités des motorisations électriques ou les méthodes de l'entreprise, l'industriel prévoit d'organiser un parcours d'intégration des nouvelles recrues au sein de l'usine de bus BYD en Hongrie ou au siège en Chine. De quoi accélérer leur montée en compétences.