En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Photovoltaïque : lancement de l'usine high-tech de vitres solaires, près d'Aix-en-Provence

Quand le secteur photovoltaïque innove, il crée des emplois en France. C'est du moins la trajectoire suivie par Sunpartner Technologies, PME française, qui vient d'ouvrir son usine de production de vitres solaires innovantes, à Rousset (13).

Article  |  Energie  |    
Photovoltaïque : lancement de l'usine high-tech de vitres solaires, près d'Aix-en-Provence

Dans un avenir proche, les équipements solaires feront partie intégrante des projets de construction. La future réglementation du bâtiment, prévue pour 2020, démocratisera les bâtiments à énergie positive (BEPOS).

Une PME française entend bien tirer son épingle du jeu, avec déjà des retombées pour l'emploi local. Sunpartner Technologies vient en effet d'inaugurer son usine high-tech de 1.200 m2, dédiée à la production de verres photovoltaïques (PV). L'inauguration a eu lieu le 5 octobre, à Rousset (13), près d'Aix-en-Provence. Les verres produits pourront s'intégrer dans des vitres et façades de bâtiments afin de produire de l'énergie solaire. Leur fabrication s'appuie sur un process innovant, basé sur la technologie laser, qui couronne plusieurs années de R&D en interne.

Près de 30 recrutements pour le lancement de l'usine

Fondée en 2008, Sunpartner a fortement renforcé son personnel cette année pour accompagner le lancement de la production de ses verres PV innovants. Près de 30 collaborateurs s'ajoutent ainsi à l'effectif, qui atteint aujourd'hui 85 personnes. Parmi les profils recrutés, des ingénieurs matériaux, parfois de jeunes diplômés titularisés à l'issue de leur stage, et des techniciens process. Ensemble, ils sont en charge du passage de la phase des préséries au stade industriel. Ils assurent le paramétrage adéquat des machines de production, avec l'objectif d'atteindre la répétabilité optimale des propriétés des verres mis en forme.

À leurs côtés, des techniciens machines, également récemment recrutés, assurent le bon fonctionnement à chaque étape de la ligne de production : laser, laminage, nettoyage du verre, inspection optique, soudure… Opérateurs de production et logistique, technicien de contrôle qualité et responsable achats figurent aussi parmi les recrues qui ont accompagné la mise en route de l'usine de Rousset.

Un secteur attractif qui suscite de nombreuses candidatures spontanées

La PME a surfé sur l'attractivité du secteur des EnR pour assurer ses embauches. Le caractère innovant du projet et l'éthique environnementale liée à l'énergie solaire ont dopé le nombre de candidatures spontanées auprès de l'entreprise. “Nous bénéficions également d'un écosystème favorable dans la région d'Aix-en-Provence, avec la présence de l'industrie de la micro-électronique”, précise Frank Edmé, directeur technique chez Sunpartner et responsable de la ligne de production. De quoi fournir un vivier de personnels expérimentés en électronique, une compétence stratégique pour la PME.

Aujourd'hui, l'usine produit selon un rythme annuel de 30.000 m2 de verres PV. Les produits sont vendus à des façadiers et à des menuisiers, tels que Wicona ou Sepalumic, qui ont gardé une implantation forte en France. En 2018, Sunpartner vise un chiffre d'affaires de 10 millions d'euros. D'ici 2 ans, la PME espère une production de 150.000 m2 pour son usine. Des chiffres que l'entreprise espère encore doubler d'ici 2022… Le marché BIPV (Building Integrated Photovoltaics) pèsera alors 3 milliards de dollars à l'échelle mondiale, selon Ludovic Deblois, président et co-fondateur de Sunpartner.

L'innovation, source d'emplois dans l'industrie solaire de demain

Dans ce contexte porteur, l'ambitieuse PME songe déjà aux prochains recrutements. Une équipe “shift” de production - aux horaires décalés - doit se constituer au cours du second semestre 2018 pour garantir la montée en puissance de l'usine de Rousset.

Mais, pour espérer rester dans la course, l'entreprise sait qu'elle devra toujours innover. Des ingénieurs R&D supplémentaires en matériaux et en optique contribueront aux générations suivantes de support PV. Parmi les défis à relever, le passage du substrat verre à un matériau souple qui permettra d'épouser les surfaces courbes et de démultiplier les possibilités d'usage.

Ainsi, le cas de Sunpartner Technologies illustre le rôle moteur de l'innovation dans le secteur de l'énergie photovoltaïque. Elle impulse une production industrielle à haute valeur ajoutée, meilleure candidate à une implantation en Europe, dont la montée en puissance est portée par la réglementation et la demande sociétale. De quoi rendre cette filière industrielle attractive pour les candidats à l'emploi.