Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Menu mobile Emploi Environnement
Fermer le menu mobile

Mon compte

recherche Emploi Environnement

Le Service civique écologique : 50 000 jeunes attendus d'ici à 2027

Œuvrer pour l'environnement et pour l'État tout en enrichissant son CV et gagner en compétences, telle est la promesse du Service civique écologique. Une porte d'entrée vers les métiers verts, pour les 16/25 ans, qui s'ouvrira en juin prochain.

Article  |    
Le Service civique écologique : 50 000 jeunes attendus d'ici à 2027

Si l'année dernière 145 000 jeunes se sont engagés dans un Service civique, dont 5600 sur des missions en lien avec l'écologie, un Service civique écologique sera lancé en juin prochain. Aussi, actuellement et jusqu'à l'été, des associations, des entreprises et des élus se réunissent pour déterminer quel sera son cadre. L'idée étant de comprendre les besoins et les envies des jeunes en matière d'engagement écologique et d'identifier les structures d'accueil et les missions qui pourraient leur être proposées. De plus, pour faire de ce Service civique un tremplin, l'élaboration d'un socle de connaissances et de compétences communes aux volontaires en Service civique écologique sera également étudiée. Ils seront également sensibilisés à l'ensemble des métiers verts. En vue : l'acquisition d'un brevet de l'engagement écologique, conçu à partir des apprentissages de l'expérimentation des « premiers secours pour la planète », portée par le CNRS et l'Institut de l'Engagement.

Chaque mission s'adaptera aux besoins recensés sur le territoire

D'ici à 2027, 50 000 volontaires sont attendus. Les profils concernés sont les jeunes de 16 à 25 ans, jusqu'à 30 ans en situation de handicap. Leurs missions de 6 mois à 1 an s'effectueront auprès d'associations, de collectivités, d'opérateurs publics, ou d'entreprises publiques de la transition écologique. Parmi les organismes à même de les accueillir : la RATP, Enedis, les missions locales, les agences de l'eau, les parcs nationaux, l'association Unis-Cité… Au sein de ces entités, les engagés participeront à l'organisation d'événements favorisant la transition écologique ou la préservation des écosystèmes. Ils iront à la rencontre des habitants pour les sensibiliser aux gestes éco-citoyens ou à la réduction de la dépense énergétique via l'utilisation des transports alternatifs. D'autres services civiques écologiques se dérouleront en contact direct avec les espaces naturels à préserver ou l'économie circulaire. Chaque mission s'adaptera aux besoins recensés sur le territoire.

Recherche 1000 ambassadeurs dès maintenant

Pour promouvoir ce dispositif, le gouvernement en lien avec l'Ademe et Unis-Cité va recruter 1000 jeunes ambassadeurs, dont les 100 premiers avant l'été. Leur rôle sera d'aller à la rencontre d'autre jeunes pour les sensibiliser aux enjeux environnementaux et climatiques. Objectif : faire connaître le Service civique écologique notamment dans les quartiers prioritaires et en zones rurales. S'il se veut un programme d'engagement et non d'insertion professionnelle, le gouvernement, en collaboration avec le MEDEF, s'engage à proposer à chaque ancien volontaire qui le souhaitera une offre d'emploi ou de stage dans les domaines de la transition écologique. L'école Terra Academia s'associe également à cette initiative pour créer des opportunités d'emploi dans les territoires.

 
 
Nos marques :