En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer

Relance verte :  les EnR pourraient représenter 264.000 ETP directs et indirects en 2028

Le développement des EnR, en suivant la trajectoire de la PPE, ferait passer le nombre total d'emplois ETP (équivalent temps plein) de 166 000 à 264 000, entre 2019 et 2028. C'est ce que met à jour la nouvelle publication de l'étude SER / EY de juin.

Article  |  Energie  |    
Relance verte :  les EnR pourraient représenter 264.000 ETP directs et indirects en 2028

Le SER, en partenariat avec EY, vient de publier une nouvelle version de son étude sur la contribution des énergies renouvelables à l'économie de la France et de ses territoires. L'étude s'inscrit dans la dynamique de relance verte impulsée par l'UE, qui plaide pour un développement significatif des EnR. Selon les estimations de l'étude, qui s'appuient sur les projections de la PPE (programmation pluriannuelle de l'énergie), la valeur ajoutée créée par les énergies renouvelables augmenterait ainsi de 59 %, entre 2019 et 2028, en France, pour atteindre 24 milliards d'euros annuels.

L'emploi local, 1er bénéficiaire du développement des EnR

À l'origine de cette croissance, des acteurs directement impliqués dans la filière - développeurs, fabricants d'équipements, constructeurs, exploitants, opérateurs de maintenance, agriculteurs et exploitants forestiers. Ils génèrent plus de la moitié de cette valeur économique (valeur ajoutée directe). Ce qui représente un fort potentiel d'emplois.

Selon l'étude, l'emploi serait en effet le premier bénéficiaire de cette activité économique, avec des salaires correspondant à environ 50 % de la valeur ajoutée créée. Et dont la majeure partie générée viendrait des territoires. Comme le rappelle l'étude, " Dans les 10 années à venir, en considérant les taux d'importation actuels des équipements, plus de 80% de la valeur totale sera générée en France. Cela s'explique par le poids important, environ 60%, des activités ancrées dans les territoires et difficilement délocalisables, telles que l'exploitation et la maintenance, les activités agricoles et l'exploitation forestière."

Favorisé par un renforcement des objectifs de la PPE

Un focus est également porté sur les filières électriques qui, d'après l'étude, représentent le tiers de la valeur économique générée par l'ensemble des filières renouvelables sur le territoire. Et dont le nombre d'emplois générés pourrait doubler en passant de 54.000 ETP en 2019 à environ 100.000 ETP en 2028.

   
   

La nouvelle étude plaide enfin pour un renforcement des objectifs de la PPE, en particulier pour les filières du biogaz, de l'éolien en mer, du bois énergie domestique et de la géothermie. Ce qui pourrait générer 21 Md€ et 35 000 emplois supplémentaires dans la décennie à venir. « La filière du gaz renouvelable représente une part importante de cette valeur additionnelle (environ 70 %), ce qui témoigne d'importantes marges de progrès qu'il reste possible de réaliser afin de pleinement exploiter le potentiel de cette filière ». L'étude souhaite que les filières se structurent davantage pour permettre un meilleur ancrage local de l'emploi selon l'activité.

Lorine Toumia

Partager

 
 
Nos marques :