En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Plus de 7.000 institutions d'enseignement supérieur déclarent l'urgence climatique

Info flash  |  QHSE  |    
Plus de 7.000 institutions d'enseignement supérieur déclarent l'urgence climatique

C'est l'engagement pour le climat le plus massif jamais adopté dans le secteur de l'enseignement. Ce 10 juillet 2019, plus de 7.000 institutions d'enseignement supérieur à travers le monde ont signé une lettre pour déclarer "l'urgence climatique", "compte tenu de la nécessité d'un changement sociétal radical pour lutter contre la menace croissante du changement climatique".

Ils annoncent un plan en trois points pour répondre à la crise climatique en travaillant avec leurs étudiants. Premièrement : "viser la neutralité carbone d'ici à 2030 ou 2050 au plus tard". Deuxièmement : "mobiliser davantage de ressources pour la recherche appliquée sur le changement climatique et le développement des compétences". Et troisièmement : "accroître l'offre d'éducation à l'environnement et au développement durable dans les programmes d'études, sur les campus et dans les programmes de sensibilisation du public".

"Accroître l'offre d'éducation à l'environnement et au développement durable"

Parmi les signataires, se trouvent 5 écoles de commerce françaises : Grenoble Ecole de Management, EDC Paris Business School, Excelia Group La Rochelle Business School, Kedge Business School et ICN Business School. Les organisateurs espèrent dépasser la barre des 10 000 institutions signataires d'ici la fin de l'année 2019.

La lettre s'adresse aux ministres des pays membres de l'ONU qui se réunissent le 10 juillet à New York, à l'occasion de "The Higher Education Sustainability Initiative Glocal Event", un événement organisé au siège de l'ONU dans le cadre du forum politique de haut niveau pour le développement durable (9-18 juillet 2019 à New York).

Objectif : 10.000 institutions signataires d'ici fin 2019

Elle a été rédigée à l'initiative de réseaux d'institutions d'éducation engagés en faveur du développement durable : The Alliance for Sustainability Leadership in Education (EAUC), Second Nature et la Youth and Education Alliance, du programme des Nations Unies pour l'Environnement. Ce sont ces mêmes réseaux qui avaient lancé, en 2017, la déclinaison de l'Accord de Paris dans le monde de l'éducation. Nommé "l'Accord des ODD, la réponse collective du secteur de l'enseignement supérieur aux objectifs du développement durable", il a été rejoint par 130 établissements et donne lieu à un rapport annuel, dont l'édition 2019 sera également présentée forum politique de haut niveau de New York.

Au-delà de ce rendez-vous new yorkais, l'objectif de cette lettre est de mobiliser le plus d'établissements possibles en vue du prochain Sommet Action Climat 2019 le 23 septembre 2019. Celui-ci réunira les dirigeants du monde entier autour du Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, en vue d'appuyer les efforts visant à mettre en oeuvre l'Accord de Paris.

Elodie Buzaud.

Partager