En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Les entreprises doivent s'intéresser aux trajets domicile-travail des salariés

Info flash  |  Transport  |    

Le lancement à Paris et en Ile-de-France de BlaBlaLines, le service de covoiturage "courte distance" de BlaBlaCar, marque une étape dans l'enrichissement des outils à disposition des entreprises pour élaborer leur plan de mobilité du personnel.

Car d'ici au 1er janvier 2018, les entreprises de plus de 100 salariés sur un même site devront avoir élaboré leur plan de mobilité, conformément à l'article 51 de la Loi du 17 août 2015, relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

Cela concerne les entreprises d'agglomérations de plus de 100.000 habitants qui dépendent d'un plan de déplacements urbains, le PDUIF en Ile-de-France.

La nouvelle application de BlaBlaCar cible notamment les déplacements domicile-travail de millions d'actifs Franciliens. Ils sont 43% à aller travailler en voiture, avec un taux d'occupation des véhicules de 1,05 seulement.

Plus généralement, l'Ile-de-France compte 1,23 million de déplacements quotidiens de plus de 10km en voiture, dont 60% partant de grande couronne.

Selon l'Insee, plus on s'éloigne de la capitale, plus la voiture supplante les transports en commun, même sur des distances domicile-travail très courtes. Si 13 % des actifs parisiens seulement utilisent leur voiture pour se rendre au travail, ils sont 38 % en petite couronne et 61 % en grande couronne.

L'application BlaBlaLines est optimisée pour les trajets de courte distance du quotidien de moins de 80 km. Elle devrait donc contribuer à décongestionner les routes franciliennes et faire écho aux politiques publiques d'amélioration du cadre de vie et de la qualité de l'air.

Parmi les mesures pouvant entrer dans la détermination d'un plan de mobilité du personnel, l'ADEME recense la promotion du vélo, l'encouragement à l'utilisation des transports publics, l'aménagement des horaires de travail et l'incitation au covoiturage.

Partager