Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›

Métier de l'éolien (1/7) : « C'est un métier idéal pour un passionné comme moi ! »

Info flash  |  Energie  |    
Métier de l'éolien (1/7) : « C'est un métier idéal pour un passionné comme moi ! »

Fabriquer des éoliennes, participer à l'installation de projets de parcs, veiller au bon fonctionnement des machines… L'éolien repose sur une large palette de métiers. L'expérience de Pierre-Emmanuel Burg, responsable communication chez EDP Renewables.

Au-delà du rôle classique de communicant au sein d'un groupe international (communication corporate, branding, relais stratégique), le responsable de communication d'un concepteur et exploitant de parcs éoliens est aussi de concevoir les outils et le planning de communication tout au long des projets de parcs. « Je prends part au process dès que le projet se dessine. J'interviens à toutes les étapes, et m'investis sur le terrain quand c'est nécessaire, pour vulgariser les sujets et donner les clefs à mes collègues qui rencontrent toutes les parties prenantes du territoire (plaquette, porte-à-porte, réunions, rencontres, événements) », explique Pierre-Emmanuel Burg, responsable communication et concertation chez EDP Renewables. Pour la réussite du projet, tous les volets doivent être abordés : finance, foncier, ingénierie technique… « C'est un travail au long cours qui joue un rôle capital pour la réussite des projets. C'est un vrai challenge et c'est motivant d'échanger avec des acteurs variés : élus, agriculteurs, riverains, journalistes… », témoigne le communicant.

Le poste comprend aussi un volet spécifique lié à la concertation locale, de plus en plus fréquente dans la filière, afin de favoriser l'acceptabilité des projets. Réglementairement, la concertation n'est prévue qu'à la fin du processus, lors de l'enquête publique. « Je suis convaincu qu'il faut concerter bien plus en amont. Il faut être proche des gens pour qu'ils se sentent libres et éclairés sur leurs opinions. Il est donc important de donner la parole en amont aux parties prenantes et d'aller vers la coconstruction des projets », assure Pierre-Emmanuel Burg.

La communication autour d'un nouveau parc ressemble donc à un puzzle, qui s'imbrique pendant les cinq ans que se prépare un projet éolien. « Aucune journée ne se ressemble, c'est un métier idéal pour un passionné comme moi ! » s'enthousiasme l'homme de la communication. Il faut également faire preuve de rigueur, être attentif au moindre détail et être créatif, tout en restant humble et à l'écoute. « Moi qui suis là par conviction, c'est un plaisir au quotidien ! D'ailleurs, nous recrutons, à bon entendeur », annonce le responsable.

 
 
Nos marques :