Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›

Logement Social : une priorité gouvernementale qui soutient l'emploi

Mathieu Loué, senior manager Public & Parapublic chez Hays, met en lumière le potentiel d'emplois au sein du Logement Social français. Politique volontariste et enjeux environnementaux permettent de soutenir l'activité et les carrières du secteur.

Avis d'expert  |  Bâtiment  |    

L'année 2014 a vu le parc social se développer avec la création de près de 117 000 logements sociaux. Si certains objectifs de développement n'ont pas encore été atteints et que toutes les réformes n'ont pas été appliquées, le secteur du Logement Social reste dynamique.

2015 : les projets entrent en phase de réalisation

En qualité d'année post-électorale, 2014 a ralenti les projets locaux et a également impacté les bailleurs sociaux dans leur développement. Les élections locales ont donné lieu au renouvellement de certains conseils d'administration d'OPH et de certaines SEM immobilières nécessitant le recrutement de décideurs.

Les annonces du Gouvernement et la présence de Manuel Valls en clôture du Congrès de l'Union Sociale pour l'Habitat, ont démontré que l'exécutif a fait du Logement Social une priorité. Un contexte qui est de bon augure pour que l'année 2015 soit placée sous le signe de la redynamisation.

De plus, les rapprochements annoncés entre Entreprises Sociales pour l'Habitat et Collecteurs 1% devraient modifier l'échiquier territorial et voir émerger de nouveaux projets.

Renouvellement urbain, rénovation thermique et qualité de service...

L'accent est mis sur la rénovation du parc locatif avec un investissement annoncé de 750 millions d'euros. Le lancement du nouveau PNRU (Plan National de Renouvellement Urbain), appuyé par un budget annoncé de 5 milliards d'euros, devrait permettre dès 2015 d'assainir 200 quartiers prioritaires.

Les locataires voient les objectifs qualitatifs des bailleurs se renforcer grâce à un « accord d'engagement sur la qualité de service » qui devrait voir le jour en 2015.

Pour répondre aux objectifs et préparer l'avenir, l'année 2014 a donc vu certaines équipes se renforcer notamment en Maintenance & Entretien du patrimoine ainsi qu'en Finance & Comptabilité. La tendance devrait perdurer en 2015.

Les recrutements externes ont été privilégiés avec de nombreux postes en CDI. Le recrutement du personnel de proximité reste toujours complexe tant sur les fonctions opérationnelles que d'encadrement.

Des recruteurs plus exigeants sur les profils techniques

Les bailleurs sociaux sont de plus en plus exigeants en termes de formation, d'expérience et de savoir-être. L'ouverture aux profils issus du Privé sur les métiers support se vérifie de nouveau.

Les rémunérations sont restées globalement stables à l'exception des métiers techniques qui connaissent une certaine évolution tout comme les fonctions financières. Comme chaque année, les profils techniques sont pénuriques sur le marché de l'emploi.

Les bailleurs sont davantage attentifs au niveau de formation technique ainsi qu'aux compétences administratives et organisationnelles développées par les candidats. Les perspectives de carrière dans ce domaine sont bonnes.

Enfin, les Entreprises Sociales pour l'Habitat demeurent plus attractives concernant le salaire, même si les écarts tendent à disparaître.

   
Source : étude des rémunérations HAYS 2015 - secteur du Logement Social. Rémunérations en K€ pour l'Ile-de-France, jusqu'à 10% inférieures en région.
 
   

Avis d'expert proposé par Mathieu Loué, senior manager Hays sur les secteurs Public, Parapublic et Logement Social.

 
 
Nos marques :