En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Quand l'hydrogène vert développe l'emploi local

Lhyfe, pureplayer français de l'hydrogène vert, a annoncé une levée de fonds pour implanter son premier site de production industriel en Vendée. Prévu pour 2021, des recrutements d'ingénieurs et d'opérateurs qualifiés sont à la clef.

Article  |  Energie  |    
Quand l'hydrogène vert développe l'emploi local

Originaire de Nantes, la start-up d'à peine 3 ans, vient de réaliser une levée de fonds de 8 millions d'euros auprès de 5 acteurs privés et publics de Vendée. Le tour de table inclut également 3 millions via un co-financement auquel Bpifrance a participé. Cette importante levée de fonds permettra à Lhyfe de construire le premier site industriel de production d'hydrogène vert, grâce à de l'électricité issue du parc éolien onshore de Bouin en Vendée. D'autres sources d'énergie renouvelables sont prévues, notamment en éolien offshore.

Des ingénieurs R&D et des opérateurs process pour la production

Une fois mis en service, au premier semestre 2021, le site pilote aura une capacité de production allant de 300 à 1.000 kilos par jour. Pour le concevoir, Lhyfe s'appuie sur un centre d'ingénierie en R&D qu'elle souhaite renforcer. L'entreprise de 15 salariés compte doubler ses effectifs d'ici 2021. Elle cible tout particulièrement des ingénieurs process et des doctorants qualifiés sur les enjeux de l'hydrogène.

En phase d'exploitation, Lhyfe recrutera majoritairement des techniciens supérieurs et des opérateurs. "Nous recruterons notamment des opérateurs process gaz pour la maintenance du site, formés à l'environnement réglementaire et au système de qualité tel qu'il est défini dans l'industrie du gaz, identique à ce qui existe déjà sur d'autre site de production d'hydrogène conventionnel", précise Matthieu Guesné CEO de Lhyfe.

Des techniciens maintenance et construction pour la distribution

La future usine de production sera complétée d'une première station à hydrogène à la Roche-sur-Yon, gérée par la société Vendée Hydrogène. La station, ouverte au public, alimentera une ligne de bus et des véhicules de la collectivité (bennes à ordures ménagères). Il s'agit d'un pilote qui pourrait annoncer la création d'autres stations sur le territoire.

"L'activité "distribution" de la filière hydrogène annonce la création de nouveaux métiers de proximité pour la construction et la maintenance notamment", indique Alain Leboeuf, Président du Syndicat à l'Énergie de Vendée (SyDEV), "qui se fera grâce à de la formation continue. Un partenariat avec le Cnam est en projet".

Avec son modèle tourné vers la ressource locale et la mobilité, Lhyfe souhaite accompagner le territoire dans une dynamique vertueuse en matière d'emplois. Comme l'explique Matthieu Guesné,"Développer un circuit de production d'hydrogène engageant le tissu local garantit sa maîtrise et sa pérennisation pour de l'emploi durable".

Lorine Toumia

Partager