Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›

Rencontrez Saur sur l'Espace Emploi de Pollutec... 16 recrutements en cours

Info flash  |  Eau  |    
Rencontrez Saur sur l'Espace Emploi de Pollutec... 16 recrutements en cours

C'est la dernière ligne droite pour les demandes de rendez-vous aux recruteurs présents sur Pollutec. Le job-dating aura lieu sur l'espace Emploi-Compétences du salon (stand 4-K129), à Lyon, du 12 au 15 octobre 2021. Mise en lumière d'un recruteur : Saur et l'attention particulière portée aux profils d'électromécanicien.

Électromécaniciens, osez le secteur de l'eau pour votre carrière !

Vous êtes électromécanicien.ne ou souhaitez le devenir ? L'activité "eau" du secteur de l'Environnement recrute massivement votre profil. Le besoin concerne la maintenance en électromécanique et en automatismes des usines d'eau potable et des stations d'épuration.

Dans ce contexte, les missions confiées aux électromécaniciens sont très variées : diagnostics, prévention, dépannages, raccordements, télécommunication entre équipements, réglages d'automates, programmation de télésurveillance de type Sofrel...

Les opportunités de recrutement, nombreuses, concernent les profils du secteur de l'eau tout comme ceux en provenance d'autres secteurs, tels que l'industrie, le nucléaire, le BTP ou encore la métallurgie. Le socle de compétences est similaire et les entreprises de l'eau savent pratiquer le tutorat et la formation pour adapter les compétences lors d'une prise de poste.

Des recruteurs solides et un emploi durable

Un des poids lourd du secteur, l'entreprise Saur, recrute des électromécaniciens sur tout le territoire national. Elle compte 12 000 collaborateurs en France et sert en eau 12 millions de consommateurs dans le monde. Ses confrères, Suez et Veolia, sont aussi des recruteurs importants à l'échelle nationale. Localement, les régies publiques offrent des débouchés également. Il s'agit d'employeurs fiables à l'activité non délocalisable.

"Pour le poste d'électromécanicien, nous apprécions les candidats formés en électromécanique ou automatisme, en général du Bac pro au Bac + 3", déclare Diane Curati-Piérard, responsable Talent Acquisition chez Saur. Parmi les formations initiales qui sont appréciées ? Bac pro Électrotechnique, Énergie, Équipements communicants, ou Maintenance industrielle • BTS Electromécanique, EIE, Maintenance industrielle • Licence professionnelle Electrotechnique et Electronique de puissance EEP.

Les entreprises de l'eau misent sur la formation des équipiers

"Face à la rareté des candidats, Saur a créé plusieurs cursus de formation interne qui préparent à des Titres professionnels", annonce Diane Curati-Piérard. "En électromécanique, nous formons au Titre de Technicien Supérieur de Maintenance Industrielle, équivalent Bac + 2."

La formation est destinée à des candidats titulaires d'un Bac Professionnel ou d'un Bac Technologique dans les métiers de l'industrie - électromécanique, maintenance industrielle... Les titulaires d'un diplôme de niveau baccalauréat dans les métiers de l'eau, génie des procédés ou chimie sont également éligibles à la formation. Les salariés en poste chez Saur, tout comme les alternants en cours de recrutement, peuvent bénéficier de la formation, à la condition d'avoir 30 ans maximum au moment de la signature du CERFA.

Un contexte professionnel qui permet d'évoluer dans son métier

"Chez Saur, nous veillons à ce que les électromécaniciens tirent profit du contexte professionnel porteur qu'est le nôtre. Ils peuvent travailler au sein de nos filières "travaux" ou "exploitation", intervenir sur des missions variées incitant à la polyvalence, et s'inscrire dans la politique d'innovation de l'entreprise.", rappelle Diane Curati-Piérard.

En termes d'évolution de carrière, une entreprise de la dimension de Saur présente de sérieux atouts. Les postes accessibles aux électromécaniciens sont nombreux. Ils peuvent devenir chargés de renouvellement, responsable maintenance, automaticien. Ils peuvent également prétendre à des évolutions fonctionnelles et devenir, par exemple, conducteur travaux, responsable de secteur, régulateur performance exploitation.

"La compétence et la motivation sont des critères essentiels pour progresser dans nos métiers. Chez Saur tout est possible !", conclut Diane Curati-Piérard.

En savoir plus sur le job-dating de Pollutec : c'est ici

 
 
Nos marques :