En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Jeunes diplômés : 4 programmes pour décrocher un job et accéder à des postes de manager dans l'Environnement

Les grands groupes du secteur de l'Environnement proposent des CDI avec un accompagnement vers des postes de managers pour des jeunes diplômés. Pour en être ? Leur prouver que vous êtes un "haut potentiel".

Article  |    
Jeunes diplômés : 4 programmes pour décrocher un job et accéder à des postes de manager dans l'Environnement

Un poste intéressant, dans une grande entreprise qui oeuvre en faveur de l'environnement, avec de très belles perspectives d'évolution à court terme… Vous ne rêvez pas. C'est exactement ce que proposent plusieurs grands groupes de l'Environnement : Socotec, Suez, Ortec et Veolia. Ces 4 poids lourds du secteur déroulent le tapis rouge aux jeunes diplômés. Ils proposent des postes, la plupart du temps en CDI, avec un accompagnement pour permettre aux nouveaux venus d'accéder à des postes de management en 1 à 3 ans. Ces "programmes" intègrent de la formation, du tutorat et parfois de la mobilité.

Le "graduate program" de Socotec : 15 CDI par session

Chez Socotec et chez Suez, l'opération s'appelle "Graduate Program". "Le parcours dure 2 ans et est divisé en 4 modules de 6 mois chacun, explique Sébastien Botin, le DRH du groupe Socotec. Le 1er est consacré à une mission technique de terrain, le 2e à une mission commerciale, le 3e correspond à une mission technique au siège et le 4e à un poste de manager." En tout, Socotec offre 6 semaines de formation pendant ce parcours.

Le "graduate program" de Suez : 10 places par session pour un stage suivi d'un CDI

Le "Graduate Program" de Suez a cette particularité de démarrer par 6 mois de stage, avant d'enchaîner sur CDI qui se découpe en "un an de mission dans une Business Unit, puis 3 mois en start-up, suivis d'une mission internationale de 6 mois à 1 an avant de réintégrer une Business Unit au choix ou de rester à l'étranger", précise Rebecca Rotensztajn, directrice des talents et du développement de Suez.

La "pépinière" chez Ortec : environ 50 CDI par an

Chez Ortec, il s'agit de "programme pépinière". Le programme est un peu moins formalisé que chez Socotec. "Un jeune peut être en pépinière pendant 1 à 3 ans et avoir accès aux formations dont il a besoin pour évoluer, précise Emmanuelle Nanci, responsable des recrutements chez Ortec. Ils entrent comme chargé d'affaires ou ingénieur d'affaires, précise-t-elle. En général, au bout de 6 mois, les profils se révèlent, soit, le jeune s'oriente vers le développement, soit, vers la technique. A la fin du programme, il prend un poste de responsable de contrat ou d'adjoint chef de secteur, par exemple."

La "pépinière" de Veolia Eau : 100 postes pour 2019-2020

Le programme Veolia Eau, également appelé "pépinière", comprend des "immersions" : au sein d'une direction régionale, en territoire, chez un client industriel ou en collectivité, et enfin, au sein d'une filiale du groupe. Pas moins de 7 formations sont prévues. Parmi elles : intelligence collective, finance, process com…

Un processus de recrutement exigeant

Les entreprises misent sur un processus de recrutement haut-de-gamme, destiné à repérer les hauts potentiels. Au programme : pré-sélection téléphonique, entretien vidéo, tests psychométriques et de personnalité, journée en assessment center avec mises en situation, passage devant un jury et proposition de poste, parfois le soir-même (chez Ortec, par exemple).

C'est quoi un "talent" ?

Les qualités recherchées par les entreprises chez les candidats varient selon leur définition d'un "talent". C'est quelqu'un qui fait preuve de "leadership", qui est "mobile", "réactif", "engagé", "curieux", qui le "sens de l'équipe", chez Ortec. Chez Socotec, c'est une personne "capable d'accompagner la transformation de l'entreprise, de prendre des responsabilités, d'être bon technicien, bon développeur et bon manager, capable d'engager ses équipes dans une culture de la performance et du résultat et intéressé par l'international", précise Sébastien Botin. Chez Suez, sont particulièrement appréciés : "les candidats passionnés par l'environnement, entrepreneurs, curieux et agiles", précise Rebecca Rotensztajn.

Des groupes en quête de "hauts potentiels"

L'objectif de ces programmes est clair : recruter de nouveaux managers de haut niveau, dans un contexte de pénurie de compétences dans les métiers des services à l'industrie et des industries de l'environnement.

Les candidats peuvent d'ores et déjà envoyer leurs candidatures pour ces 4 programmes. La première session du Graduate Program de Socotec démarre début octobre 2019. 15 CDI, rémunérés 40.000€/an, sont à prendre. Ortec prévoit encore 2 sessions pour fin 2019, avec 8 à 12 CDI à chaque fois. Veolia Eau recherche 100 candidats pour la première session de son nouveau "Programme Pépinière", qui commencera fin 2019. Et enfin, ce sont 10 stages, puis CDI, qui cherchent preneur chez Suez, pour cette fin d'année.

Elodie Buzaud.

Partager