Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›

Ingénieur écologue : « le métier évolue et recherche des profils variés »

Comprendre le fonctionnement des écosystèmes et trouver les solutions pour réduire les impacts anthropiques : telle est la mission de l'ingénieur écologue. Un métier très prisé. Détails avec Sylvain Moulherat, vice-président de l'Afie.

Interview vidéo  |  Biodiversité  |    

Comprendre le fonctionnement des écosystèmes, comment les espèces interagissent entre elles et avec le milieu, et les interactions avec les systèmes anthropisés, c'est le quotidien des ingénieurs écologues. Au sein des aménageurs privés comme publics, des collectivités territoriales, des associations naturalistes, des bureaux d'étude ou encore des services de l'état, ces spécialistes analysent et proposent les solutions visant à limiter les impacts sur les écosystèmes.

Formés dans des écoles d'ingénieurs ou au sein des cursus universitaires (Master), ces ingénieurs écologues sont très prisés. Mais les formations initiales ne sont pas toujours adaptées au besoin des recruteurs, il faut donc bien les choisir.

Bonne nouvelle, c'est un métier où il est possible de se reconvertir que l'on vienne de l'industrie lourde ou de l'agriculture. Selon le profil, des formations complémentaires seront nécessaires mais aujourd'hui le métier évolue et recherche des profils variés. Détails avec Sylvain Moulherat, vice-président de l'Association française des écologues (Afie).

 
 
Nos marques :