En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Orientation : comment devenir Technicien en sécurité incendie avec un Bac pro ?

La maîtrise des risques, ça vous tente ? Avec un bac pro SN ou MELEC en poche, vous pouvez travailler dans la sécurité incendie. Dans le Val-d'Oise, un cursus FCIL d'un an vous ouvre des opportunités bien concrètes, idéales pour votre insertion.

Article  |  QHSE  |    
Orientation : comment devenir Technicien en sécurité incendie avec un Bac pro ?

L'après-midi de job-dating du Lycée Gustave Eiffel d'Ermont, dans le Val-d'Oise, se clôture sur un bilan positif… comme chaque année depuis six ans. Ce mardi 30 janvier, les 12 élèves de la formation FCIL Technicien Systèmes de Sécurité Incendie (SSI) ont pu échanger avec une dizaine d'entreprises partenaires de la formation.

Une formation courte pour cibler des postes à pourvoir

À la clef, des stages au sein d'entreprises qui peinent à recruter sur les savoir-faire spécifiques de la sécurité incendie. Et à la sortie de la formation, un emploi solide qui ne connaît pas la crise. Le taux de placement du Lycée Gustave Eiffel atteint 70% sur cette spécialité.

D'un format assez peu connu des jeunes et de leurs parents, la Formation Complémentaire d'Initiative Locale (FCIL) est une formation d'un an qui vise à faciliter l'insertion professionnelle, avec son bac pro en poche. Elle mise sur une spécialisation dans un domaine précis et un besoin spécifique des entreprises locales ou régionales.

Au Lycée Gustave Eiffel d'Ermont, ce sont les entreprises partenaires de l'établissement, sur d'autres spécialités en électronique / électrotechnique, qui ont été le révélateur du besoin de recrutement en systèmes de sécurité incendie.

De vrais opportunités professionnelles avec un bac pro

Concrètement, la formation FCIL Technicien SSI prépare les titulaires du bac pro Systèmes Numériques (SN) ou Métiers de l'Electricité et de ses Environnements Connectés (MELEC), aux missions d'étude, d'installation, de mise en service et de maintenance des systèmes de sécurité incendie.

“Pour intégrer notre formation, les prérequis sont assez stricts”, prévient Murielle Burlot, proviseure du Lycée Gustave Eiffel. “Dans le cadre d'un cursus d'une année, il faut que nos élèves soient d'un niveau et d'une culture techniques homogènes. Car le programme est très vite concret. Savoir câbler, savoir lire un schéma électrique, passer du plan à la mise en situation… pour nous, cela doit être acquis dès l'entrée dans la formation.”

Les contenus pratico-pratiques du programme dominent en effet, de même que la présence en entreprise. La formation dispense également une partie théorique, notamment en matière de réglementation incendie, absolument incontournable.

Les entreprises en sécurité incendie s'investissent dans la formation

Exemple réussi de partenariat public-privé, la formation FCIL Technicien SSI d'Ermont s'appuie sur l'engagement des entreprises partenaires. Contribution à la mise à jour des programmes, dons de nouveaux systèmes de sécurité incendie pour s'exercer… l'objectif est bien de former des jeunes en phase avec les réalités du terrain. “Les perspectives d'emploi de la formation dépassent la région Ile-de-France”, souligne Murielle Burlot, “car nombre d'entreprises partenaires ont une envergure nationale”. Parmi elles : Ineo, Siemens, Desautel, ATEIS, Tyco, Chubb, AG2S.

La rentrée se fait généralement au mois d'octobre et l'effectif est limité à 12 élèves.

Partagez sur…