Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer

Les professionnels du système alimentaire actualisent leurs repères

Publi  |  Agroécologie  |    
Les professionnels du système alimentaire actualisent leurs repères

Dans un contexte où les consommateurs deviennent exigeants sur le plan alimentaire - conditions de production, effets sur la santé… -, et où le législateur reconnaît de plus en plus les interdépendances entre l'Homme, l'animal et l'environnement, de nombreux métiers évoluent.

Les conseillers techniques au sein des chambres d'agriculture et des coopératives agricoles, les chefs produits dans l'agroalimentaire, les directeurs du développement dans la restauration collective, les acheteurs dans la grande distribution… vont devoir comprendre la mutation de tout le système alimentaire dont ils font partie.

De la fourche à la fourchette, et même en amont, avec les fournisseurs d'intrants - engrais, antibiotiques…, l'heure est à la mise à jour du logiciel de pensée. La loi Egalim, par exemple, fixe des objectifs en matière de conditions sanitaires et environnementales de production, de bien-être animal et d'orientation vers une alimentation saine, sûre et durable pour tous. Ce n'est pas rien, et ce n'est qu'un début.

Après avoir testé un cursus de 14 heures avec 18 participants, l'organisme de formation HANNAH une seule santé, a confirmé sa pédagogie autour du concept « One Health » qui aborde ces interactions entre santé humaine, santé animale et santé environnementale. "En proposant un corpus scientifique et réglementaire solide et en s'intéressant aux implications métier pour chacun des participants, nous aidons les décideurs, les stratèges et les prescripteurs à prendre les bonnes décisions", déclare Corinne Loire, présidente de HANNAH une seule santé.

Les décisions qui, notamment, leur permettront de réussir le virage de l'alimentation saine et durable et de rester en phase avec leurs marchés. Mais aussi de savoir argumenter vis-à-vis d'interlocuteurs passifs, voire hostiles à la transition.

Partager

 
 
Nos marques :