En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Prospective : êtes-vous bien préparé à la numérisation de votre métier ?

L'arrivée du numérique dans le quotidien des salariés modifie les métiers et les méthodes de travail. Le secteur de l'Environnement se digitalise et la formation continue fait évoluer ses programmes. Décryptage des tendances pour se former utile.

Article  |    

La diffusion des technologies numériques n'est pas sans conséquence sur les métiers et les méthodes de travail. Les process automatisés se généralisent et progressent, tandis que l'organisation du travail évolue. Selon le rapport du Conseil d'orientation pour l'emploi (COR) intitulé "Automatisation, numérisation et emploi" de janvier 2017, "la moitié des emplois existants est susceptible d'évoluer dans leur contenu, de façon significative à très importante". Les besoins en formation pour ne laisser personne de côté sont donc considérables. Et les métiers de l'Environnement ne sont pas épargnés.

Les métiers de l'Environnement se numérisent à un rythme soutenu

Avec l'arrivée du numérique, les objets et les hommes sont de plus en plus connectés. Terminé le relevage des compteurs d'eau sur place avec un calepin. Aujourd'hui, les réseaux d'eau et d'assainissement sont instrumentés et connectés à distance. Le numérique a gagné les process de traitement des déchets ou les process de production dans l'industrie.

La tablette et le smartphone sont désormais des outils de travail quotidien avec lesquels il faut se familiariser. Et qui dit connexion, dit données. Des milliers de données sont désormais produites en temps réel. Elles doivent être analysées et valorisées.

C'est là que l'humain retrouve sa place alors que la numérisation et l'automatisation réduisent les postes pour certains métiers de terrain. Selon l'étude du COR, parmi ces emplois les plus "exposés", nous retrouvons les métiers manuels et peu qualifiés, notamment de l'industrie.

Le secteur de la formation professionnelle fait évoluer les cursus

Face à ces évolutions, la formation professionnelle doit répondre à de nouvelles attentes. Toutes les fédérations professionnelles ont entamé la mutation numérique. Premier enjeu, reconnaître les compétences des agents actuels au sein des branches, en priorité les moins qualifiés, pour les rendre plus mobiles et affiner leur besoin de formation.

Deuxième enjeu, faire monter en compétences pour former à de nouveaux métiers. Si la sécurité et le respect de la réglementation restent deux raisons principales de se former dans le secteur de l'Environnement, apprendre à interpréter des données, à les agréger avec des demandes clients, avec la disponibilité des équipes et des matériels devient majeur. C'est ainsi que les métiers d'ordonnanceur ou de géomaticien sont nés.

L'accès à la formation se démocratise de plus en plus

Mais si le numérique est avant tout un challenge pour les professionnels en poste, c'est aussi une solution pour accentuer l'accès à la formation. Il ne s'agit plus seulement de se former dans une salle de classe. Les outils numériques utilisés au quotidien deviennent à leur tour un support de formation bien utile pour certains métiers diffus. C'est ainsi que les cours en ligne (MOOC) ont investi le secteur du bâtiment pour former les artisans à la performance énergétique. Les sociétés misent aussi sur l'aspect collaboratif de ces outils pour partager les savoir-faire.