En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer

Filière électrique : 600.000 emplois mobilisés pour la transition énergétique des territoires

Dans un contexte de relance économique, l'emploi est plus que jamais au centre des préoccupations, en particulier pour les filières en transformation. Parmi elles, la filière électrique qui ouvre un fort potentiel d'emplois dans les territoires

Article  |  Energie  |    
Filière électrique : 600.000 emplois mobilisés pour la transition énergétique des territoires

Les fédérations et associations professionnelles de la filière électrique ont communiqué les premiers résultats de l'EDEC (Engagement de Développement de l'Emploi et des Compétences) de leur branche. Destiné aux entreprises, branches professionnelles, salariés, jeunes en formation et institutionnels de l'emploi, son objectif est d'appréhender les évolutions à venir des emplois et des compétences.

200.000 emplois supplémentaires dans les territoires d'ici 2030

Au coeur des transitions énergétique et numérique des territoires, la filière électrique devrait subir de fortes transformations d'ici 2030 : évolution du mix énergétique avec davantage de production renouvelable, développement du bâtiment durable et connecté, mobilité électrique et ville intelligente.

Selon l'étude, le respect des objectifs fixés par la PPE (Programmation Pluriannuelle de l'Énergie) ouvrirait un potentiel de création de plus de 200.000 emplois directs et indirects supplémentaires dans les territoires d'ici 2030, dont 80.000 consacrés à la rénovation énergétique des bâtiments et 60.000 dédiés aux énergies renouvelables (éolien, solaire photovoltaïque et hydroélectricité).

600.000 emplois pérennes mobilisés sur le territoire national

L'étude indique également que 600.000 emplois qualifiés et pérennes maillent le territoire national dont 300.000 interviennent sur le système électrique (production, transport, distribution et fourniture d'électricité), 220.000 dans le bâtiment, 40.000 dans l'industrie et 40.000 dans les infrastructures de la ville et de la mobilité.Aujourd'hui, la filière électrique compte 30.000 entreprises de toutes tailles, réparties sur l'ensemble de la chaîne de valeur, de l'entreprise unipersonnelle à la multinationale. Plus de 40% des entreprises sont des TPE-PME.

Qui généreraient d'importantes retombées économiques

Les transformations de la filière, prévues par l'étude, pourraient générer en outre d'importantes retombées économiques sur l'ensemble du territoire, mais aussi des effets induits sur l'ensemble de l'économie. Par exemple, sur les activités liées à la production et à l'acheminement de l'électricité, à la conception et à la fourniture d'équipements, ou encore aux chantiers du bâtiment et des travaux publics.

L'étude souligne que la transition énergétique s'inscrit dans une dynamique de transformation des métiers et des compétences qui nécessitera d'adapter l'offre de formation professionnelle continue. Cela devra se faire en associant les différentes branches professionnelles concernées. Enfin, sécuriser des parcours professionnels dans la durée, impliquera un travail sur les passerelles de mobilité professionnelle entre les métiers du secteur de l'énergie, au niveau national et régional.

Lorine Toumia

Partager

 
 
Nos marques :