En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Les étudiants franciliens freinent encore sur leurs déplacements à vélo

Info flash  |  Transport  |    

Les étudiants de Paris et de proche couronne ont une pratique limitée du vélo. Selon une étude de l'Apur de 2017, seuls 7% des étudiants interrogés utilisent régulièrement le vélo pour effectuer leurs déplacements domicile-lieu d'études. Ils sont 16 % si l'on y ajoute les occasionnels.

L'Apur, Atelier parisien d'urbanisme, qui réunit la Ville de Paris et les acteurs de la Métropole du Grand Paris, a mené son enquête par questionnaire auprès de 611 étudiants du supérieur, répartis sur 29 sites à Paris et en proche couronne.

L'enquête met en lumière les obstacles qui freinent l'usage du vélo chez les jeunes : la distance domicile-étude trop élevée (58 % des non-usagers), le manque d'équipements en stationnement vélo sur le lieu d'études (48 % des usagers), ainsi que la pollution (36 % des usagers). Les étudiants invoquent également le sentiment d'insécurité (43 % des non-usagers), conséquence de la densité de circulation motorisée et du manque de voies réservées aux cyclistes.

L'effet-distance est marqué. Les utilisateurs de vélo réalisent en moyenne des temps de trajet de 25 minutes. Au-delà de 7-8 km, soit 30 minutes de vélo environ, l'utilisation de la bicyclette devient marginale. L'étude indique aussi que la pratique du vélo par les jeunes résidant et étudiant hors Paris est 6 fois moins élevée que pour leurs homologues à Paris (3,8 % contre 22 %).

Par ailleurs, le public étudiant saisit les offres avantageuses de la RATP, qui l'incitent à privilégier les transports en commun. Pour un coût annuel de 350 euros, le forfait ImagineR Étudiant permet aux moins de 26 ans de circuler en illimité sur tout le réseau Ile-de-France. A l'inverse, les étudiants plus âgés, qui basculent vers le forfait classique de 827 euros, utilisent bien davantage le vélo, selon l'enquête de l'Apur.

Les étudiants en Ile-de-France représentent une population de plus en plus nombreuse. Un demi-million d'étudiants poursuivent leurs études dans la Métropole du Grand Paris, soit + 25 % en 13 ans.

Partager