Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer

Energies marines renouvelables : le cap des 3.000 emplois franchi en 2019

L'Observatoire des énergies de la mer a publié son 4e rapport annuel sur la filière des énergies marines renouvelables en France : en 2019, la barre des 3.000 emplois a été dépassée. Le même dynamisme est espéré pour 2020 malgré la crise sanitaire.

Article  |  Energie  |    
Energies marines renouvelables : le cap des 3.000 emplois franchi en 2019

"La filière des énergies marines renouvelables a franchi la barre des 3.000 emplois en France". C'est ce qu'indique le rapport de l'Observatoire des énergies de la mer pour 2019.

Parmi ces emplois ETP (équivalent temps plein) figurent aux ¾ des prestataires et des fournisseurs industriels, essentiellement dans l'éolien en mer posé. L' an dernier, 452 millions d'euros ont été investis, soit +70% par rapport à 2018, portés par les développeurs-exploitants. Selon l'Observatoire, cela s'explique notamment par l'entrée en construction du premier parc éolien au large des côtes françaises, face à Saint-Nazaire.

Un accroissement global des emplois ETP est constaté par l'étude en Normandie (523), en Nouvelle Aquitaine (57), et en Occitanie (108), où se situent les prestataires et fournisseurs de la chaîne de valeurs. Les pays de la Loire (646), l'Île-de-France (452), la Bretagne (338), et la région Sud (191), restent les régions leader.

1.000 emplois supplémentaires sont attendus pour 2020

"2020 a un vrai potentiel d'accélération malgré le contexte. Nous sommes convaincus que cette filière est une bonne candidate à la reprise, qu'elle est résiliente, et tous les signaux de soutien seront bien perçus par les entreprises," a déclaré Christophe Clergeau, président de l'Observatoire des énergies de la mer. Selon lui, les intentions exprimées pour 2019 laissaient présager 1.000 emplois supplémentaires cette année.

   
   

Plus largement, le dynamisme du secteur de la mer se confirme. Outre les énergies marines renouvelables, le tourisme côtier et marin, la pêche et l'aquaculture structurent l'économie européenne. La Commission a publié, mi-juin, son rapport 2020 sur l'économie bleue sous la supervision de Virginijus Sinkevičius, commissaire européen chargé de l'environnement, des océans et de la pêche. Il y est établi un chiffre d'affaires de 750 milliards d'euros en 2018 et 5 millions d'emplois, soit une augmentation de 1,6 % par rapport à l'année précédente. Les emplois du secteur de l'énergie éolienne en mer ont été multipliés par neuf en moins de 10 ans.

Lorine Toumia

Partager

 
 
Nos marques :