En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Dès 2020, ouverture de l'EcoCampus à Vitry sur Seine, pour former au bâtiment durable

Info flash  |  Bâtiment  |    

La transition énergétique devient incontournable dans les formations du bâtiment. En témoigne le plus important projet d'Île-de-France en matière d'apprentissage, qui sera dédié aux métiers de la transition énergétique. Baptisé EcoCampus, le futur centre ouvrira ses portes au coeur du parc Chérioux, à Vitry sur Seine, en 2020.

L'EcoCampus va émerger de la fusion de l'organisme de formation continue Afortech, avec les CFA de la Chambre Syndicale des Entreprises d'Equipement Electrique de Paris et sa Région (CSEEE) et du Génie Climatique Couverture Plomberie (GCCP).

Impulsée par la Région Ile-de-France et la Fédération Française du Bâtiment du Grand Paris, avec l'appui du Programme d'Investissements d'Avenir, l'implantation du centre de formation représente un investissement total de 30,5 millions d'euros.

D'une superficie de 11.000 m², le bâtiment rassemblera à terme 1.100 apprentis et 7.000 apprenants au titre de la formation continue. Du CAP à l'Ingénieur, les formations se feront en alternance sur les métiers de l'électricité, du génie climatique, de la couverture, de la plomberie et du chauffage.

Équipé des dernières technologies, l'EcoCampus ambitionne d'accélérer l'adéquation entre les métiers du bâtiment et les enjeux d'économie d'énergie. Il veillera à entretenir un lien étroit entre la conception des bâtiments par les ingénieurs et leur entretien par les techniciens.

“Les entreprises vont avoir besoin de recruter des professionnels qui maîtrisent les savoir-faire à l'interface du bâtiment, de la gestion de l'énergie et du digital”, explique M. Aulanier, délégué général de la chambre syndicale GCCP. À titre d'exemple, le futur diplôme commun électricité et génie climatique, délivré par l'EcoCampus, formera au pilotage à distance des bâtiments, afin de réduire la consommation d'énergie de l'habitat.

Au-delà des techniques du second œuvre, le centre formera aux domaines juridiques, du management, de la sécurité... Un incubateur de start-up et un fab-lab devraient également s'intégrer à l'EcoCampus.

Partagez sur…