En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer

Eau & Assainissement : où en est la féminisation des métiers techniques ?

Le secteur de l'Eau et de l'Assainissement, connu pour être traditionnellement masculin, évolue en termes de mixité. Le point avec des entreprises actrices de la féminisation...

Article  |  Eau  |    
Eau & Assainissement : où en est la féminisation des métiers techniques ?

Le secteur de l'Eau et de l'Assainissement a la particularité de cumuler deux caractéristiques considérées comme masculines : le fait d'appartenir à la famille des métiers de l'industrie et de se digitaliser. Avec près de 25% de femmes dans leurs effectifs, les entreprises du secteur progressent, mais peinent encore à recruter des profils féminins.

"Créer les conditions idéales d'attractivité et d'évolution de carrière"

De nombreuses initiatives sont aujourd'hui menées par les entreprises de l'Eau et de l'Assainissement pour lutter contre les stéréotypes, et favoriser la mixité sur l'ensemble de métiers. En particulier pour les métiers opérationnels, ou à forte dimension technologique.

Pour y parvenir le secteur s'attache à créer les conditions idéales d'attractivité, d'évolution de carrière et d'environnement de travail pour permettre de faire durablement évoluer les choses. En termes de recrutement, les offres d'emplois neutres (non genrées) sont privilégiées par les entreprises. Autre piste : Suez impose d'avoir 50 % de profils féminins dans les short lists lors des recrutements et lors des promotions pour chacun de ses postes opérationnels.

Les entreprises s'associent également avec des écoles, ou des associations qui encouragent la féminisation des métiers de techniciens, ingénieurs et scientifiques. Veolia et Suez sont partenaires de l'association « Elles Bougent » qui propose un service de « marrainage » de jeunes étudiantes pour les attirer vers les métiers de l'industrie tels que les métiers d'agent d'usines d'assainissement, d'agent ou de contrôleur d'exploitation…

"Accompagner les talents féminins dans leur carrière avec des mesures concrètes"

Pour accompagner les talents féminins dans leur carrière, des mesures concrètes sont par ailleurs mises en oeuvre en interne. Le groupe Saur s'appuie sur son réseau "EllEau" lancé en 2018. Composé d'une soixantaine d'ambassadeurs et d'ambassadrices, le réseau représente les différents territoires et filiales pour favoriser les initiatives locales en la matière, explique Amélie Habit, Chargée des réseaux mixité/diversité chez Saur. En externe, le réseau intervient également dans les écoles pour des actions de sensibilisation."

EllEau" agit sur 3 axes majeurs : le recrutement • l'accompagnement des carrières : parcours des femmes, gestion de la parentalité, suivi des écarts de promotion et de rémunération • le changement des mentalités (sensibilisation au sexisme...). "Notre réseau vient d'être plébiscité afin d'apporter son aide sur la révision d'un accord portant sur l'égalité et la mixité", ajoute Amélie Habit.

Des formations sont également proposées par les entreprises à travers des actions de coaching et de mentoring. "Nous avons mis en place un système de People Review", explique une porte-parole de Suez. "C'est un processus RH qui identifie les talents pour leur proposer des programmes de mentoring comme des formations au leadership par exemple. Aujourd'hui 15 % de nos métiers dits opérationnels sont occupés par des femmes. Au TOPEX, qui rassemble les 200 managers dirigeants du Groupe, elles représentent 18% ."

Autant d'actions qui encouragent la féminisation pour tous les métiers de l'exploitation ou du management, pour éviter de cantonner les femmes aux métiers support : communication, marketing, comptabilité, rh.

Lorine Toumia

Partager

 
 
Nos marques :