En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Je suis inspecteur de l'environnement, quelle bonne idée !

Connaissez-vous le métier d'inspecteur de l'environnement ? Baptiste Clarke, journaliste d'Emploi-Environnement, a pu suivre sur le terrain l'inspecteur Thierry Miramont, de l'Agence française pour la biodiversité (AFB). Un reportage vidéo en immersion.

Reportage vidéo  |  Biodiversité  |    
Je suis inspecteur de l'environnement, quelle bonne idée !

L'inspecteur Thierry Miramont, de l'Agence française pour la biodiversité (AFB), nous livre les secrets de son métier d'inspecteur de l'environnement.

Reconnaissances et analyses de terrain, rencontres avec les acteurs locaux, missions de respect de la loi… voici un métier au service du bien commun qu'est le milieu naturel.

En mode immersif, le reportage vidéo vous donnera une idée précise d'un métier intéressant à plus d'un titre. C'est en Haute Loire, dans le centre-est du Massif central, que nous avons pu suivre Thierry Miramont.

En bonus, l'inspecteur a bien voulu répondre à notre Quizz Métier pour vous aider à vous orienter…

---

Le Quizz Métier de Thierry Miramont - Inspecteur de l'environnement

Quels sont les diplômes requis pour exercer ?

L'inspecteur de l'environnement (IE) est une "appellation", ce n'est pas un corps. Un IE peut tout aussi bien être agent technique de l'environnement (ATE) qu'un ingénieur agriculture environnement (IAE).

Il faut tout d'abord passer le concours de la fonction publique d'Etat pour devenir ATE ou IAE. Ensuite, le ministère de la Transition écologique et solidaire délivre un "commissionnement" après avoir vérifié que l'agent dispose des compétences techniques et juridiques nécessaires. (ndlr)

Tous les candidats à l'emploi doivent avoir suivi une formation de droit pénal et de procédure pénale. Enfin, il faut avoir prêté serment devant le tribunal de grande instance (TGI) de sa résidence administrative.

Quelles sont les qualités requises ?

Je dirais : sportif, équilibré, ayant le sens des responsabilités, disposant de très bonnes connaissances environnementales…

Combien êtes-vous en France ?

Environ 600 à l'Agence française pour la biodiversité (AFB). Mais il y a aussi les inspecteurs de l'environnement de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), des Parcs nationaux et tous les autres inspecteurs de l'environnement (DDT, DDCSPP…).

Quelles sont vos différentes missions ?

Très variées, mais essentiellement : police de l'environnement, connaissance des milieux et écosystèmes, appui aux politiques publiques.

Quelle est l'évolution de carrière possible ?

Il est possible de passer d'Agent technique à Chef technicien et éventuellement Ingénieur agriculture environnement.

Quel est le salaire généralement constaté ?

Selon l'expérience et l'ancienneté, les salaires vont de 1.500 à 3.000 euros par mois à l'AFB.

En quoi est-ce un métier d'avenir ?

Malgré une baisse des effectifs ces dernières années, les agents qui sont aujourd'hui inspecteurs de l'environnement ont énormément gagné en compétences d'un point de vue judiciaire. Ils peuvent mener des enquêtes complètes, ce qui élargit leurs perspectives.

De plus, c'est un métier "jeune", l'appellation d'inspecteur de l'environnement ne datant que de 2011, la montée en compétence des effectifs crée de l'émulation.

---

Ce premier reportage fait partie d'une série de reportages vidéo sur les métiers de l'environnement. Une fois par mois, nous irons à la rencontre d'un professionnel, qui, peut-être, suscitera des vocations. Eau, air, déchets, énergie, bâtiment, transport, biodiversité, risques, agroécologie… tous les domaines de l'environnement sont concernés !