En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer

Le coronavirus a imposé son rythme aux managers et professionnels HSE

Covid-19 a été un moment fort pour les professionnels de la prévention des risques en entreprise. Particulièrement pour les responsables HSE des secteurs dits essentiels. Retours d'expérience dans le secteur de l'Environnement.

Article  |  QHSE  |    
Le coronavirus a imposé son rythme aux managers et professionnels HSE

Au plus fort de la crise Covid-19, la filière Santé & Sécurité a été très sollicitée. Elle a dû se mobiliser pour préserver les équipes dans un contexte de continuité des services essentiels des secteurs de l'eau et des déchets.

La santé remise au premier plan

La crise a été le moment de remettre au premier plan "la santé" au sein de la prévention des risques. "Nous avons 10 règles qui sauvent sur le terrain. Désormais nous proposons également les 10 règles sanitaires", explique Laure Girodet, directrice Santé Sécurité du Groupe Suez.

Frédéric Goetz, directeur Groupe QHSE chez Veolia, va également dans ce sens. "Force est de constater que ces derniers mois, le métier QHSE a évolué : la filière s'est concentrée sur les aspects sanitaires/santé, en plus des dimensions techniques et des risques opérationnels."

Covid-19 a remis en lumière la prévention sanitaire de moyen et long terme. " Elle s'attache davantage aux risques différés - le coronavirus - et aux risques psychosociaux, sans négliger les risques immédiats - chute de hauteur, écrasement, heurt avec un engin…", explique Isabelle Delorme, Directrice Prévention Santé Sécurité Chez Saur.

La prise en compte des risques psychosociaux

Les acteurs de la filière, ont constaté la nécessité de prendre en compte la santé mentale des équipes et les risques psychosociaux dans leur approche QHSE.

Des Hotline de soutien psychologique ont été ouvertes pour les salariés, chez l'ensemble des acteurs interrogés, pour connaître leurs difficultés sur le terrain et en télétravail. "Nous avons maintenu et rappelé la possibilité de faire appel à notre ligne dédiée, mais aucune hausse particulière n'a été notée pendant ou après le confinement" précise Isabelle Delorme de Saur.

Des modules de formation e-learning ont également été mis à disposition des managers et de l'ensemble des agents. Avec un fort accent porté sur la dimension des risques psychologiques.

Les réseaux locaux, pivots du dispositif de prévention sanitaire

Pour assurer la sécurité des équipes en tout point du territoire, des actions de prévention sanitaires locales ont également été menées avec les équipes RH et les services communication décentralisés. Objectif : élaborer très vite les modes opératoires adaptés à l'activité et au terrain, incluant le recours aux EPI, masques, gel, distances réglementaires...

"Lors de la période de confinement, notre réseau de contacts locaux a été le pivot du dispositif de prévention sanitaire." explique Frédéric Goetz de Veolia. "Nous avons notamment choisi de communiquer en utilisant des vidéos pédagogiques diffusées aux équipes", précise Laure Girodet de Suez.

Les entreprises internationales ont aussi pu s'appuyer sur leur réseau de compétences hors de France pour améliorer ou diffuser les pratiques détectées. Suez, par exemple, présente en Chine, a pu s'inspirer de son expérience chinoise pour l'appliquer aux équipes françaises avec un temps d'avance.

L'accompagnement des équipes, jusque dans la reprise...

Pour accompagner le déconfinement, des actions de prévention sanitaire ont été déployées sous différentes formes. Même si le télétravail reste pour le moment privilégié, les entreprises se sont organisées pour recevoir leurs équipes dans les meilleures conditions.

"Pour accompagner et rassurer les équipes, nous avons formé une quinzaine de Chargés de Prévention Santé Sécurité à devenir les « référents Covid » pour intervenir sur toute la France. Les managers locaux ont également été formés, par les référents Covid, aux mesures de prévention Covid-19. Un guide des bonnes pratiques a été élaboré, le " Book Covid", avec des fiches adaptées selon le type d'activité ", déclare Isabelle Delorme de Saur.

De son côté, Suez a également diffusé à ses salariés un guide de reprise associant compétences RH et médecine du travail. Elle offre par ailleurs à ses équipes la possibilité de se faire tester pour le Covid, sur place et de façon strictement confidentielle. Suez a par ailleurs adapté ses bureaux avec un règlement très strict, qui prévoit, notamment, une prise température frontale à l'entrée du bâtiment.

En donnant une nouvelle priorité aux aspects "santé", les acteurs de la prévention, semblent avoir durablement enrichi leur approche métier.

Lorine Toumia

Partager

 
 
Nos marques :