En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Transition écologique : les Compagnons du Devoir adaptent leurs formations

Adaptation des parcours de formation et cursus dédiés… Les Compagnons du Devoir et du Tour de France, l'une des trois associations compagnonniques nationales, s'adapte aux enjeux énergétiques et environnementaux des métiers.

Article  |  Bâtiment  |    
Transition écologique : les Compagnons du Devoir adaptent leurs formations

Jocelyn Gac est compagnon métallier. Il s'est formé auprès de ses pairs, en faisant le Tour de France des maisons de Compagnons, de 1996 à 2005, selon la tradition du compagnonnage depuis le 12e siècle. Quand la réglementation thermique 2012 est apparue, il avait son propre bureau d'études. "Je me suis retrouvé en réunion de chantier à expliquer ce qu'était une rupture de pont thermique et l'étanchéité à l'air, raconte-t-il, et je me suis trouvé moi-même un peu court sur le sujet". Pour y remédier, il retourne à l'école. A l'issue de sa formation, il propose aux Compagnons d'apporter la dimension énergétique et environnementale dans leurs formations. Ils disent oui. C'était il y a trois ans. Pour la première fois, les Compagnons créent un poste entièrement dédié à la problématique environnementale.

"Il faut une acceptation individuelle des enjeux"

Le pôle Énergie et Environnement des Compagnons du Devoir, dont Jocelyn Gac a pris la tête, existait déjà depuis une bonne dizaine d'années. Il a pris une toute nouvelle dimension à son arrivée. Aujourd'hui, c'est de ce pôle, basé à Villeneuve d'Ascq (59), que Jocelyn Gac réalise sa mission : apporter le facteur énergétique et environnemental dans chacun des 30 métiers des Compagnons et au sein même de la structure. Cela passe d'abord par des opérations de sensibilisation. "Avant d'accepter de nouvelles pratiques professionnelles, il faut une acceptation individuelle des enjeux, estime le directeur de pôle. C'est pourquoi je sensibilise en interne pour faire évoluer nos programmes."

Viennent ensuite les formations de formateurs. "Nous formons des experts ainsi que des chargés de missions qui travaillent sur l'intégration de ces sujets dans les formations de façon systémique", indique Jocelyn Gac. Dans les formations initiales aux métiers du bâtiment, les notions d'empreinte environnementale, de réglementation thermique, d'éco-matériaux (terre crue chez les maçons, paille chez les charpentiers, laine de bois compressée dans les formations à l'isolation thermique par l'extérieur), ont ainsi été introduites.

Du côté des jardiniers-paysagistes, l'engagement en faveur de l'environnement est encore plus marqué. "Nous avons choisi d'entrée de jeu de ne pas travailler avec des pesticides et des intrants chimiques sur ces formations, explique Jocelyn Gac. Les communes "zéro-pesticides" se multiplient et elles ont besoin de personnes qualifiées pour mettre en œuvre une telle politique."

Un parcours en maintenance éolienne co-développé avec Engie Green

Les Compagnons du Devoir commencent également à développer des formations spécifiques aux nouveaux enjeux énergétiques et environnementaux. Une dizaine sont actuellement dispensées ou à l'étude. Parmi elles : le parcours avec Engie Green. "Engie Green s'est rapproché de nous pour co-développer des parcours de formation en maintenance éolienne", détaille Jocelyn Gac. Six jeunes électrotechniciens ont ainsi rejoint Engie Green pour la première phase d'expérimentation. "Nous développons également la certification d'un parcours autour de la construction paille avec le Réseau français de la construction paille et la fédération Ecoconstruire", ajoute Jocelyn Gac.

Une réponse au déficit de formation adéquate, selon le directeur de pôle, qui incite également les Compagnons du Devoir à étoffer leur offre en formation continue. "Nous créons beaucoup de petits modules courts. Sur la pose de fenêtre performantes, la végétalisation de toitures, la réglementation professionnelle de la construction paille, l'ITE en filière sèche et humide, etc." liste Jocelyn Gac. A l'inverse du parcours classique des Compagnons du Devoir et de la formation en apprentissage, réservés aux jeunes de 15 à 24 ans (à l'entrée), ces modules sont accessibles à tous.

Elodie Buzaud.

Partager