En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Les clusters contribuent à l'emploi et façonnent les métiers de l'environnement

Le gouvernement a dévoilé la liste des pôles de compétitivité pour la période 2019-2022. Certains devraient favoriser les emplois locaux et le développement de nouveaux métiers dans le secteur de l'environnement. Explications.

Article  |  Eau  |    
Les clusters contribuent à l'emploi et façonnent les métiers de l'environnement

Parmi les 56 clusters qui ont été labellisés le 5 février 2019 pour la phase 4 des pôles de compétitivité (2019-2022), certains s'insèrent dans la démarche de transition écologique. C'est le cas du pôle de la filière de l'eau, du pôle Fibres-Energivies, spécialisé dans le bâtiment, du cluster Xylofutur, dédié à la filière forêt-papier, et du pôle DERBI, pour le Développement des Énergies Renouvelables dans le Bâtiment et l'Industrie. Ces pôles ont vocation à créer une dynamique sectorielle favorable à l'économie et aux emplois.

Des emplois peu nombreux mais ancrés en région

Selon un rapport de France Clusters de décembre 2018, le pôle de la filière de l'eau représente 72.000 emplois répartis sur trois territoires : Aqua Valley en Occitanie et Région Sud-Paca (35.000 emplois), Hydreos en Grand Est (25.000 emplois) et Dream Eau & Milieux en Centre Val-de-Loire (12.000 emplois). Fibres-Energivies concerne 50.000 emplois dans le Grand Est. Xylofutur, 56.000 emplois en Nouvelle Aquitaine. Enfin, DERBI porte 15.000 emplois en Occitanie. Au-delà de dynamiser des régions parfois défavorisées en termes d'emploi, ces pôles développent et font naître les métiers d'avenir du secteur de l'environnement.

Vers des métiers d'avenir

Dans les pôles de l'eau, se développent les nouveaux métiers de la gestion intégrée des eaux du secteur de l'aménagement des territoires urbains et ruraux. S'y déploient également les compétences de data analyst. Le pôle DERBI permet aux techniciens de maintenance exploitation, aux ingénieurs Smart Grids et aux ingénieurs R&D en énergies renouvelables de peaufiner leurs compétences. Quant au pôle Fibre Energivie, il forme les salariés aux maquettes 3D, à l'impression 3D ainsi qu'aux nouveaux métiers sur les chantiers liés à la robotique et à la cobotique, la collaboration entre l'homme et la machine…

La carte des 56 clusters labellisés
 

Elodie Buzaud.

Partager