En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Changement climatique : un rapport souligne l'importance des aides à la formation professionnelle

Info flash  |  Energie  |    
Changement climatique : un rapport souligne l'importance des aides à la formation professionnelle

Le rapport annuel sur l'évolution de l'emploi et de la situation sociale de la Commission européenne, publié le 4 juillet 2019, rappelle le rôle déterminant des aides à la formation professionnelle dans la lutte contre le changement climatique. "Les modèles de simulations confirment l'impact positif des aides gouvernementales, indique l'étude. La hausse du niveau de qualification contribue à améliorer le développement durable en augmentant le potentiel économique d'innovation et la réaffectation du travail, tout en améliorant l'employabilité de ceux qui en ont besoin."

Orienter les aides dans les secteurs porteurs de la transition

Les aides à la formation professionnelle devront être orientées vers les secteurs porteurs de la croissance verte. Parmi ces secteurs, ceux de l'environnement sont en première ligne. L'agriculture, portée par la hausse de la demande en biomasse, les énergies renouvelables et la construction durable sont parmi les secteurs où la croissance verte va générer le plus d'emplois à long terme. "L'agriculture, la sylviculture et la construction pourraient générer 2,4 millions d'emplois supplémentaires, indique le document. Le secteur de l'énergie pourrait gagner 250.000 emplois."

Favoriser la reconversion des salariés des secteurs émetteurs

Les formations auront vocation à faire monter en compétences les salariés des secteurs de la transition, en évolution rapide et en cours de digitalisation. Elles auront également pour but de permettre aux salariés des secteurs émetteurs de CO2 de se reconvertir dans ces secteurs porteurs. Car "la transition vers une économie bas carbone va nécessiter des compétences existantes", et notamment "des compétences transversales en conception, monitoring et en communication."

Des financements publics et privés préconisés

La Commission européenne précise que "les sources de financement de ces aides à la formation peuvent varier et inclure des financements publics, privés et partagés". "Le Fonds social européen (FSE), le Fonds européen d'ajustement à la mondialisation (FEM) ainsi que le Dialogue social européen peuvent contribuer à une transition juste", précise le rapport. Et notamment en soutenant les travailleurs des secteurs émetteurs et la transition "via la formation, le conseil individuel en recherche d'emploi et potentiellement, des revenus de substitution."

Hausse de la formation informelle en Europe

D'une façon générale, "la formation des adultes est en augmentation en Europe, précise le rapport, porté par la formation informelle." Une tendance due à la flexibilité de la formation informelle, son coût (plus bas) et également aux compétences transmises, qui relèvent plus de l'apprentissage sur le tas que de compétences théoriques intégrables dans un cursus formalisé. Une perspective supplémentaire d'adaptation des compétences aux enjeux de la transition, d'initiative populaire cette fois-ci.

Elodie Buzaud.

Partager