En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Concours : les canalisateurs invités à faire des vidéos de leur métier

Le syndicat des Canalisateurs lance un concours vidéo aux salariés et étudiants de la filière, ouvert jusqu'au 31 mars 2019. L'idée : mettre en lumière les bâtisseurs de nos réseaux d'eau. Candidatures en solo, ou en groupe… Ça tourne !

Article  |  Eau  |    
Concours : les canalisateurs invités à faire des vidéos de leur métier

Vous travaillez dans les "cana" ? A vos smartphones et caméras ! Le syndicat des Canalisateurs - 330 entreprises - lance un concours de vidéos sur tous les métiers des canalisations. Canalisateurs, chefs de chantier, conducteurs de travaux, ingénieurs de travaux… tous sont invités à participer, en individuel ou en groupe. CAP, BTS, Bac Pro et autres étudiants qui se destinent à la filière canalisation aussi. La participation peut s'intégrer dans le cadre d'un projet pédagogique ou d'entreprise.

Une vidéo de 1 à 3 minutes

Pour participer, il faut envoyer une vidéo d'une à trois minutes sur votre métier : un projet impressionnant sur lequel vous travaillez, des portraits, un clip… c'est entièrement ouvert ! Vous avez jusqu'au 31 mars 2019. Le jury se réunira en avril pour noter les vidéos et en sélectionner certaines qui seront diffusées sur les réseaux sociaux.

Deux prix seront attribués aux réalisateurs des vidéos les mieux notées par le jury et les plus appréciées sur les réseaux sociaux : un Ipad (ou équivalent) pour les individuels et une sortie, pour les groupes, par exemple. "Nous n'avons pas encore fixé la nature des prix, mais ils seront significatifs", indique Jean-Claude Brossier, président de la commission Formation et Emploi des Canalisateurs.

Objectif : promouvoir les métiers des canalisations

L'idée, c'est de promouvoir les métiers des canalisations, bien sûr. Le métier de canalisateur consiste à assurer et à entretenir les canalisations des réseaux d'eaux potable et usées. "C'est un travail de plein air, en équipe, qui permet d'avoir un relationnel avec beaucoup de personnes que ce soient les maîtres d'ouvrage, les maires, les services techniques, les bureaux d'études, les fournisseurs, etc., rappelle Jean-Claude Brossier. C'est un métier qui dépasse le fait de descendre dans une tranchée pour poser un tuyau."

Un métier à fort potentiel

"Nous sommes un acteur majeur dans la distribution de l'eau et l'assainissement, rappelle Jean-Claude Brossier. Sans nous, plus rien ne coule !" Ou tout part à vau-l'eau justement : les réseaux sont si vétustes qu'ils fuient. "Chaque fois que vous tirez la chasse d'eau, la moitié part dans la nature et n'est pas traitée !, déplore Jean-Claude Brossier. En entretenant les réseaux, nous pourrions récupérer plus de 25 % de la ressource en eau et réduire sensiblement la pollution des sols."

Les premières mesures dédiées à la relance de l'investissement dans les réseaux d'eau et d'assainissement ont été annoncées à l'été 2018, avec une hausse des budgets alloués au renouvellement des canalisations et des usines de traitement. "Notre chiffre d'affaires va évoluer et notre activité aussi, cela se traduira par des embauches", assure Jean-Claude Brossier. Sur les 200.000 emplois annoncés dans les cinq ans par la Fédération nationale des travaux publics (FNTP), dont font partis les Canalisateurs, plusieurs dizaines de milliers seront des emplois de canalisateurs.

Inciter les organisations à valoriser les canalisateurs

"Ce concours vidéo des Canalisateurs est une action autant tournée vers l'extérieur qu'une action managériale d'animation et de promotion interne, ajoute Jean-Claude Brossier. Nous invitons les entreprises et établissements des futurs vainqueurs à les récompenser." Remise des prix : le 4 juin, à l'occasion de l'Assemblée générale des Canalisateurs, à Paris.

Elodie Buzaud.

Partager