En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Bâtiment : les bureaux d'études peuvent faire certifier leurs compétences en ACV

Info flash  |  Bâtiment  |    

La reconnaissance des compétences environnementales gagne du terrain parmi les acteurs du bâtiment. Désormais, les bureaux d'études peuvent faire attester de leurs compétences pour l'Analyse de Cycle de Vie (ACV) d'un bâtiment neuf.

C'est une première dans le cadre du référentiel Energie Carbone (E+C-), qui préfigure les futurs standards du bâtiment en matière environnementale. Par rapport à la réglementation thermique de 2012, E+C- introduit les émissions carbone dans le calcul des seuils admissibles, lors des phases de construction et d'exploitation des bâtiments.

Basé sur une démarche volontaire, le nouveau certificat de qualification vise à structurer la profession en matière d'étude ACV. “Il sera une aide au maître d'ouvrage pour éviter les errements”, selon Stéphane Mouchot, directeur général de l'OPQIBI, qui a lancé le certificat.

Pour le bureau d'études qui en fait la demande, l'attribution de la qualification repose sur sa capacité à appliquer la méthode et à réaliser les calculs exigés par le référentiel E+C-. Parmi les prérequis, le bureau d'études doit disposer d'un technicien du bâtiment avec une expérience professionnelle d'au moins 2 ans, et ayant suivi une formation spécifique afférente aux calculs ACV.

Conçu en collaboration avec l'ADEME, l'Association HQE, CERQUAL, CINOV, PROMOTELEC, Syntec-Ingénierie et l'USH, le nouveau certificat pourrait bénéficier du volontarisme des acteurs de la filière. Une centaine de bureaux d'études pourrait être qualifiée d'ici 18 mois, estime M. Mouchot.

Partager