En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Oil & Gas : Axens recrute des ingénieurs procédés soucieux de l'environnement

Info flash  |  Energie  |    
Oil & Gas : Axens recrute des ingénieurs procédés soucieux de l'environnement

Axens fournit des technologies et des services pour les industriels du raffinage, de la pétrochimie, du gaz et du traitement de l'eau. Depuis six ans, ses équipes ont formalisé une démarche pour réduire la consommation énergétique des unités de production de ses clients.

L'entreprise intègre désormais, au début du processus de conception des unités, une phase d'étude spécifique nommée Custom & Efficient Early Design (CEED). Celle-ci vise à identifier les moyens de réduire la consommation énergétique des unités de transformation du pétrole en carburants.

"Il existe plusieurs axes d'amélioration, indique Thomas Gillier, Process design team manager chez Axens. Ils reposent à la fois sur des technologies innovantes et sur des solutions plus classiques." Parmi les plus courantes : la récupération de la chaleur fatale (issue des fumées), l'optimisation des échanges thermiques et l'amélioration des bilans vapeurs/hydrogène. La mise en place de nouveaux systèmes de contrôle des machines tournantes et l'utilisation d'échangeurs de chaleur haute performance offrent d'autres opportunités de progrès.

Ces solutions peuvent être déclinées sur un projet d'unité neuve ou de modernisation d'un site existant. L'ensemble des ingénieurs procédés chez Axens est mobilisé pour y contribuer. "Nous cherchons à employer de nouveaux outils d'optimisation, à étudier et valider des schémas de procédés plus efficaces énergétiquement, précise Thomas Gillier. Nous travaillons également à identifier des fournisseurs d'équipements innovants et continuons à sensibiliser nos équipes."

La filiale à 100 % de l'IFP Énergies Nouvelles (IFPEN), qui recrute en ce moment, recherche des profils d'ingénieurs procédés prêts à relever le défi de la transition. A défaut de supprimer le pétrole, dont nous dépendons encore largement, il est possible de réduire l'impact environnemental des raffineries.

Partager