En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Axens développe son offre dédiée aux biocarburants et recrute en conséquence

Info flash  |  Energie  |    
Axens développe son offre dédiée aux biocarburants et recrute en conséquence

La course aux biocarburants de deuxième génération est lancée. A partir de 2020, les États européens ont pour objectif d'augmenter la part d'énergies renouvelables dans les transports et de valoriser l'usage des biocarburants dits "avancés", reconnus pour ne pas être en compétition avec les usages alimentaires. Axens, développe et commercialise d'ores et déjà ces biocarburants de deuxième génération, issus de déchets agricoles ou forestiers.

Axens, filiale d'IFP Energies nouvelles (IFPEN) est impliquée dans plusieurs projets. Parmi eux, le procédé Futurol, qui permet la production de bioéthanol lignocellulosique, est aujourd'hui en phase de commercialisation. La technologie BioTfueL, en cours de démonstration, cible la production de biodiesel et de biokérosène à partir de biomasse. Elle entrera en phase de commercialisation à l'horizon 2020.

"Nous avons créé une offre dédiée aux biocarburants et à la chimie verte qui est amenée à se développer", indique Guillaume Cheviron, technologiste chez Axens et chef du projet BioTfueL. Pour étoffer cette offre, Axens a besoin d'ingénieurs procédés qualifiés capables d'inventer de nouveaux procédés ou d'adapter à la biomasse des procédés existants dans le pétrole ou le gaz.

Axens fait, aujourd'hui comme hier, office de pionnier en matière de procédés industriels de transition. Son adaptation du procédé Fischer-Tropsch dans le cadre du projet BioTfueL en est un exemple. Utilisé depuis les années 20 pour produire des carburants de synthèse à partir de charbon ou de gaz, il permet désormais de produire du biodiesel et du biokérosène de très haute qualité environnementale. C'est l'un des premiers procédés à avoir fait sa transition. Les autres adaptations restent à inventer.

Partagez sur…