En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Traducteur technique

Description

Spécialisé dans un ou plusieurs des 25 domaines techniques recensés par la Société française des traducteurs, le traducteur technique connaît à fond la branche qu'il traite et en maîtrise parfaitement le vocabulaire.

Au-delà d'une simple traduction littérale, il est capable d'apporter toute sa connaissance du sujet. Il traduit principalement des documents juridiques et financiers (contrats, bilans, rapports annuels, etc.), techniques et scientifiques (brevets, fiches techniques, modes d'emploi, articles scientifiques, etc.), commerciaux (plaquettes de publicité, communiqués, courriers, etc.) et, de plus en plus, de communication (newsletters, journaux internes).

L'anglais est quasiment obligatoire.

Le traducteur technique doit être attentif aux évolutions de son domaine technique et manifester un intérêt constant pour l'actualité politique, culturelle et économique française et internationale. Par ailleurs, il doit faire preuve d'une grande rigueur et de précision.

A noter, contrairement au traducteur littéraire, le traducteur technique travaille dans l'anonymat.

Formation requise

D'une manière générale, les pré-requis nécessaires à un traducteur technique sont:
Diplômes de l'ESIT (Université Paris 3, Sorbonne Nouvelle) et de l'ISIT (Institut de management et de communication interculturels

On peut citer aussi d'autres universités: Université du Littoral-Côte d’Opale, Boulogne sur Mer, Université de Marne La Vallée, Université Paris 10, Nanterre, Université Paris-Diderot Paris 7, INALCO, Paris, Université Lille 3, Université Rouen, Université Paul-Verlaine Metz, Université de Strasbourg, Université de Haute Alsace, Mulhouse, Université de Franche Comté, Besançon, Université d’Orléans, Université d'Angers, IPLV, Angers, Université Rennes 2, Université de Bretagne Occidentale, Brest, Université Lyon 2, Université Stendhal Grenoble 3, Université Jean Monnet, Saint-Étienne, Université de Nice, Sophia Antipolis, Université de Provence, Aix-Marseille, Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse, Université Montpellier 3, Université Toulouse le Mirail, Université de Pau et des Pays de l'Adour, Université Michel de Montaigne Bordeaux 3.

Compétences particulières

- la maîtrise d'au moins une langue étrangère et une excellente connaissance de la langue maternelle
- avoir une formation technique spécifique
- avoir reçu cette formation dans la langue vers laquelle on traduit
- une habilité adéquate pour rédiger des textes
- une bonne capacité d'adapter les différents types de textes aux différents publics
Les compétences doivent donc être non seulement linguistiques mais aussi techniques.

Employeur potentiel 

Entreprises privées ayant une activité à l'international

Source : ISIT-Paris, l
© Tous droits réservés Emploi-Environnement - Reproduction interdite sauf accord de l'Éditeur.

Ce dictionnaire n'est pas exhaustif : vous pouvez nous indiquer des omissions.

Partager