En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement

Technicien de station d'épuration

Description

Après avoir été utilisées, les eaux deviennent ce que l'on appelle des eaux usées. Elles sont traitées en fosses septiques ou recueillies dans les égouts, afin d'être évacuées vers une station d'épuration dans des canalisations prévues à cet effet. Là, elles sont débarrassées des matières organiques et chimiques (poudres à laver, détergents, solvants, nitrates) dues aux activités domestiques et industrielles, avant d'être rejetées dans le milieu naturel.
Le traitement des eaux usées fait partie des priorités du pays : la quasi-totalité des 640 agglomérations de plus de 10.000 habitants dispose aujourd'hui d'une station d'épuration avec cependant des disparités importantes en termes de performance. Le taux de dépollution est aujourd'hui de 45 % alors que la loi a fixé un objectif de 65 % à l'horizon de l'an 2005. Un effort significatif doit donc être fait pour créer et rendre plus performantes nombre de stations d'épuration existantes et, par la même occasion, générer des emplois dans ce domaine.
Une station d'épuration compte quatre unités : exploitation, mécanique, électricité et laboratoire. L'organisation peut varier d'un site à l'autre. En règle générale, on trouve un ingénieur responsable d'une unité, assisté de techniciens. Le technicien est celui qui fait tourner le système d'épuration. Ainsi, les techniciens du laboratoire sont chargés d'analyser et d'interpréter les prélèvements des échantillons d'eau et de boues réalisés sur le site. Ils sont également responsables de l'étalonnage des capteurs. L'unité exploitation constitue " l'œil " général de surveillance du fonctionnement de la station. Le premier rôle est tenu par le pilote, qui, à partir d'une console informatique, a une vue d'ensemble sur la station et peut intervenir à tout moment sur le système. Il est en relation avec un technicien sur le terrain qui vérifie que tout se passe bien et peut intervenir physiquement sur les machines, si nécessaire. Enfin, les techniciens des unités mécaniques et électricité s'occupent respectivement de l'entretien des machines et du système électrique et automatique.
Salaire : de 990 euros à 2 286 euros mensuels, suivant l'expérience, la formation et les responsabilités.

Formation requise

Du CAP à bac + 2, en chimie (pour l'analyse des eaux), électromécanique (pour la maintenance), physique (pour l'instrumentation)…

Compétences particulières

Il faut avoir de bonnes bases en mathématiques, physique, chimie et biologie... et de la passion.
Il s'agit en effet d'un domaine plus contraignant que celui de l'eau potable : mauvaises odeurs et astreintes du week-end constituent le lot quotidien de ceux qui travaillent dans le secteur des eaux usées.

Employeur potentiel 

Information non disponible.

Source : Guide Les métiers de la nature et de l'environnement S.Latronche
© Tous droits réservés Emploi-Environnement - Reproduction interdite sauf accord de l'Éditeur.

Ce dictionnaire n'est pas exhaustif : vous pouvez nous indiquer des omissions.

Partager