Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Toutes les offres d'emploi
Cette offre n'est plus disponible

Publiée le 18/05/2015
Chargé d’études en épidémiologie / écotoxicologie / faune sauvage H/F

Fonctionnaire 1 à 3 ans France - Île-de-France - Auffargis (78)

> Le poste

A pourvoir, à compter du 1er Janvier 2016, par voie de mutation interne, de détachement ou de mise à disposition ou dans le cadre du concours organisé en 2015. Candidature avant le 1er juin 2015.

Catégorie et grade : Filière technique - Personnel de conception et d’encadrement, ingénieur des travaux, (catégorie A). Fonction : Chargé(e) d’études en épidémiologie et en écotoxicologie appliquée à la faune sauvage (F/H). Affectation : Direction des études et de la recherche (DER) - Unité sanitaire de la faune. Résidence administrative : Saint-Benoist - Auffargis (78) – Non logé.

Contexte

L’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) est un établissement public administratif de l’Etat. L’Office est organisé en services à compétence nationale (les Directions) et territoriale (les Délégations interrégionales).

La direction des études et de la recherche (DER) est l'une des trois directions opérationnelles de l'ONCFS. A l'écoute de la demande sociale, recueillie en particulier par les échelons territoriaux de l'Office, elle prépare et conduit la politique de la production de connaissances (études, suivis et recherche appliquée à la gestion des espèces et des habitats), d'études, d'expérimentation et de recherche appliquée à la gestion des espèces et des habitats. L'activité de la DER est répartie entre cinq unités thématiques d'étude et de recherche appliquée à compétence nationale chargées de mettre en oeuvre un programme pluriannuel de recherche. Elle comprend également l'unité sanitaire de la faune (USF), à vocation transversale dans le domaine de la surveillance sanitaire et des pathologies de la faune sauvage et de l'écotoxicologie.

L’USF exerce la responsabilité scientifique du réseau SAGIR, dispositif national de surveillance sanitaire de la faune sauvage – oiseaux et mammifères chassables ou protégés – reposant sur une collaboration étroite avec les fédérations des chasseurs. L'ONCFS apporte également un appui scientifique et technique à d'autres organismes gestionnaires de dispositifs de surveillance événementiels de la faune. Les maladies partagées entre faune sauvage et animaux domestiques font l’objet de programmes ciblés avec l’appui financier du ministère chargé de l’Agriculture, dans le cadre d’une convention cadre signée en décembre 2012 pour cinq ans avec le MAAF et la FNC, relative à la surveillance épidémiologique des maladies animales d’intérêt vétérinaire et médical et des effets non intentionnels des produits phytosanitaires dans les populations d’animaux sauvages.

L’USF est composée, d’un chef de l’Unité, de deux chargés d’études, deux chefs de projet et d’une secrétaire.

Poste à pourvoir

Sous l’autorité du chef de l’Unité Sanitaire de la Faune (USF), participe aux travaux de suivi des effets non intentionnels des produits phytopharmaceutiques sur les oiseaux et mammifères sauvages, et assure la surveillance événementielle renforcée des dangers sanitaires listés avec la Direction générale de l’alimentation (DGAL). Il poursuit, encadre et conçoit des travaux de surveillance biologique du territoire et de recherche écotoxicologique menés sur la faune sauvage, et met en oeuvre les programmes de surveillance événementielle renforcée définis dans le cadre de la convention cadre MAAF-ONCFS-FNC. Il travaille en étroite collaboration avec ses collègues de l’USF et des CNERA, ainsi qu’avec les partenaires de l’Office dans ces domaines. Il assure l’essentiel du travail d’animation à réaliser auprès des acteurs de terrain et concourt à l’analyse des données, à leur valorisation technique et scientifique.

Participation à la mise au point du projet d’études et de recherche, réalisation des études et mise en oeuvre de projets

- Contribuer à la définition des objets d’études dans son champ de compétences et à l’identification des sources d’informations et des ressources disponibles (montage du projet, conditions de mise en oeuvre, recherche de financements, suivi des contractualisations et conventions, acquisition des données…).
- Concevoir des protocoles de surveillance, d’étude ou d’expérimentation, permettant notamment de réaliser le suivi post-homologation de certaines molécules, en liaison avec le responsable de l’équipe, les autres agents de l'USF, de la Direction ou d’autres services impliqués dans la thématique étudiée.
- Assurer la mise en place des protocoles par l'USF, le cas échéant en lien avec partenaires externes et en relation avec les services déconcentrés de l’établissement (conduite, réalisation et suivi des expérimentations, protocoles, démarches, tests, essais). Dans ce cadre, encadrement technique des agents en charge des études.
- Coordonner et mettre en oeuvre les programmes de suivi des effets non intentionnels des produits phytopharmaceutiques (ENI-PPP) et de surveillance événementielle renforcée sur les mammifères et oiseaux définis par la convention cadre signée avec le MAAF et la FNC, en coordination avec les collègues concernés.
- Gérer les moyens financiers et humains nécessaires aux études dont il a la charge.
- Traiter et analyser des données en utilisant des méthodes appropriées (statistiques en particulier), exploiter et interpréter des résultats.
- Animer des réseaux composés d’interlocuteurs techniques et scientifiques.
- Présenter des résultats à l'échelon supérieur et contribuer à l’évaluation des programmes : faire valider le travail ainsi réalisé par la communauté scientifique, notamment par la mise en place d'un processus itératif de validation auprès des collègues directs et experts externes.
- Dans le cadre des partenariats scientifiques de l’ONCFS et de la convention-cadre signée entre le MAAF, l'ONCFS et la FNC, participer à la définition puis à la réalisation de travaux souhaités par les instances de pilotage, notamment ceux destinés au développement de méthodes.
- Assurer le rapportage des programmes définis par la convention MAAF - SAGIR, et répondre aux éventuelles sollicitations des tutelles.

Expertise, évaluation scientifique et activités de formation

- Réaliser des expertises.
- Apporter un appui technique et scientifique auprès des agents de l'ONCFS et des partenaires.
- Participer aux réunions organisées dans son champ d’activité, en collaboration avec les représentants et experts des autres organismes représentés dans les groupes de travail ou instances concernés.
- Participer dans son domaine de compétences aux actions de formation internes ou externes (pour les agents de l'établissement et les partenaires), notamment des interlocuteurs techniques et scientifiques.
- Le cas échéant, assurer le suivi et l’évaluation de stagiaires et de doctorants.

Valorisation des études et recherches et publication des résultats

- Rédiger des articles en vue de publications originales dans des revues scientifiques.
- Restituer des résultats, notamment sous la forme de recommandations techniques de gestion (vulgarisation), notamment dans la lettre du réseau SAGIR.
- Communiquer lors de colloques, congrès scientifiques, etc...

Secteurs
⟩ Biodiversité : Faune / Flore

> Le profil recherché

Diplôme de niveau I (Bac + 5) dans le domaine des sciences et vie de la terre. Une formation permettant la connaissance de l’épidémiologie analytique et descriptive et de l’écotoxicologie terrestre est attendue.

Des déplacements assez fréquents (en France et exceptionnellement à l’étranger) sont à prévoir.

- Maîtrise de la conception de protocoles, de l’analyse et du traitement de données
- Dialoguer avec des experts, prendre en compte leurs points de vue et intégrer des connaissances pluridisciplinaires. Etre à l’écoute des partenaires et analyser leurs attentes.
- Rédiger des articles scientifiques et de vulgarisation, diffuser des travaux dans des colloques internationaux et plus généralement transmettre les connaissances produites dans un langage adapté aux différents publics (communauté des pairs, étudiants, médias, institutions...).
- Connaissances approfondies en épidémiologie analytique et descriptive et en écotoxicologie terrestre.
- Maîtrise dans l’utilisation des bases de données (traitement statistique des données, modélisation).
- Bonnes connaissances des acteurs du monde cynégétique, naturaliste, scientifique et des acteurs institutionnels ; connaissance du cadre réglementaire des missions de surveillance sanitaire.
- Maîtrise orale et écrite de l’anglais scientifique.
- Gestion publique.

Cette offre n'est plus disponible

Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage

Etablissement public sous la double tutelle des Ministères chargés du Développement Durable et de l’Agriculture, l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage remplit cinq missions principales répondant aux axes majeurs de la dernière Conférence environnementale, dans la suite du Grenelle de l’Environnement :
• la surveillance des territoires et la police de l’environnement et de la chasse,
• des études et des recherches sur la faune sauvage et ses habitats,
• l’appui technique et le conseil aux administrations, collectivités territo...

Offres d'emploi similaires

+ d'offres en Biodiversité

Se former

+ de formations en Biodiversité

Actualités RH

+ d'actualités RH

 
 
Nos marques :