En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Emploi-Environnement
Les offres d'emploi IRSTEA
Toutes les offres d'emploi
Postulez à l'offre

Ingénieur étude sur le foncier agricole, production, traitement, analyse de données et enquêtes H/F(Publiée le 20/08/2019 - Référence : 2019-104-IE-Territoires - 196677)

Société qui recrute : IRSTEA
Contrat de travail : CDD / Mission - 12 mois  -  Expérience requise : 1 à 3 ans
Localisation : France / Auvergne-Rhone-Alpes / Clermont-Ferrand – Aubière
Secteurs d'activité : Agroécologie : Agriculture durable

Descriptif du poste

Irstea, Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l'agriculture, est engagé sur 4 Domaines Scientifiques Stratégiques (DSS) : la bioéconomie et l’économie circulaire, les risques, la gestion adaptation des ressources dans les territoires, la biodiversité. Bien inséré dans le paysage de la recherche française et européenne, il mène ses recherches en appui aux politiques publiques et en partenariat avec les industriels. Il emploie 1 200 personnes réparties sur 9 implantations en France. A compter du 1er janvier 2020, Irstea poursuivra ses activités de recherche dans le cadre de sa fusion avec l’Institut national de la recherche agronomique (Inra).

L'Unité mixte de recherche (UMR) Territoires s'attache à l'étude des dynamiques des espaces et des activités, et de la coordination des acteurs dans les territoires ruraux et périurbains, dans une perspective de développement territorial.
Elle rassemble 131 personnes dont 54 cadres scientifiques et 24 doctorants, qui relèvent de 5 organismes : Irstea, Inra, Vetagrosup, Université Clermont-Auvergne, et Agroparistech.

Vous travaillerez dans le cadre d'un projet de recherche finalisée, dit PSDR-Usus porté par l'UMR Territoires.
L’objectif de ce programme de recherche est d’apporter un éclairage sur les modalités prises par la relation entre propriété et usage agricole du foncier, et les enjeux qui en découlent en termes de développement des territoires et de durabilité de l’agriculture. L’articulation entre propriété et exploitation apparaît en effet déterminante des dynamiques foncières agricoles et est au centre du questionnement du projet : Comment s’établit / se recompose, la relation propriété – usage agricole du foncier, tant du point de vue de la recomposition des acteurs en présence que des modalités de la relation contractuelle ? Comment cette recomposition impacte les dynamiques d’évolution de l’espace agricole ? En quoi elle questionne la gouvernance et les politiques foncières en particulier dans leurs déclinaisons territoriales ?

Le projet est mis en oeuvre en région Auvergne, et se décline en 3 volets de recherche :
- Le premier porte sur les accords passés entre les acteurs privatifs, propriétaires et exploitants agricoles. On s’interroge sur les modalités de la relation propriété – usage : Quels enjeux agricoles et territoriaux en découlent ? Comment les dynamiques croisées d’éclatement de la propriété et de concentration des exploitations, recomposent le jeu d’acteur et modifient les perspectives de dynamiques foncières ?
- Le second s’intéresse à la territorialisation de l’action publique foncière, à l’action collective et aux innovations qui portent sur cette relation propriété-usage : Comment sous l’effet de dynamiques croisées, de déconcentration des procédures et de généralisation des dispositifs l’action publique intègre les spécificités territoriales ? Comment des territoires ou des collectifs citoyens se saisissent des questions agricoles, et innovent en matière de foncier ? Comment ces configurations innovantes renouvellent le rapport propriétéusage.
- Le troisième volet porte sur l’intégration des revendications sociétales, en particulier environnementales, dans la contractualisation : Comment la notion « d’écologisation des pratiques » gagne également les questions foncières, jusque dans les termes de la contractualisation.

Dans ce cadre, vous appuierez plus particulièrement les travaux du premier volet. Vous contribuerez à des enquêtes auprès d’exploitants agricoles et de propriétaires, ainsi qu’à l’analyse des modalités de mise à disposition du foncier.

Compétences requises

Vous avez au minimum une Licence, ou idéalement un Master orienté vers le développement territorial ou un diplôme d’Ingénieur en agriculture.

Savoirs (Connaissances) :
- Connaissances de base sur l’assise foncière des exploitations agricoles
- Dynamiques spatiales et enjeux fonciers
- Eléments de connaissances juridiques sur la propriété foncière et sur
les contrats agraires
- Permis B

Savoir-faire (Compétences) :
- Enquêtes qualitatives
- Traitement et analyses des données

Savoir-être (Qualités personnelles) :
- Travail en équipe

Conditions de travail :
- Cycle hebdomadaire de travail : 38h40 (27 jours congés annuels et 20 jours RTT) ou 36h20 (27 jours congés annuels et 7 jours RTT) pour une année civile à temps plein,
- Télétravail (sous réserve de remplir les conditions).

Prestations sociales (sous réserve de remplir les conditions) :
- Mutuelle : possibilité de souscrire à l’une des 6 mutuelles référencées et à la prévoyance,
- Chèques vacances,
- CESU (chèque emploi service universel) garde d’enfants / handicap.

Formation :
- Aide à la prise de fonction,
- Possibilité de suivre des actions de formation sur le développement des compétences professionnelles et
personnelles.

Date souhaitée de début de contrat : 1er octobre 2019
Rémunération brute mensuelle : entre 2 160 et 2 497 euros

Date limite de réception des candidatures : 30 août 2019

Merci d'envoyer CV et lettre de motivation en précisant l'intitulé et la référence du poste.

Descriptif de l'organisme employeur

Irstea, institut de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture est focalisé sur 3 défis sociétaux: la gestion durable des eaux et des territoires, les risques naturels et la qualité environnementale. Bien inséré dans le paysage de la recherche française et européenne, il mène ses recherches en appui aux politiques publiques et en partenariat avec les industriels. Il comprend 1600 personnes sur 9 sites en France.

Postuler à cette offre

Remplissez le formulaire ci-dessous

Candidature à cette offre à l'adresse : http://eenv.fr/?OF196677

Partager